Conseil de gouvernement, le Nord à l’honneur

Un important dispositif de sécurité a été déployé jeudi au Cap-Haïtien qui accueillait le quatrième conseil des ministres dirigé par le Premier ministre. Plusieurs points dans le domaine du tourisme, de l’agriculture, des infrastructures…sont en cours et d’autres sont annoncés pour le Grand Nord en général et la deuxième ville du pays.

L’un des chantiers qui préoccupent  le Premier ministre Laurent S. Lamothe, est la construction de l’aéroport international de Cap-Haïtien. Le chef du gouvernement a pressuré le ministre des Travaux publics pour que ces travaux démarrent enfin.

En effet, avec le parc industriel de Caracol qui ouvrira bientôt ses portes, l’aéroport s’avère de plus en plus important. Selon le ministre des Travaux publics, Transports et Communications, Jacques Rousseau, les travaux devraient prendre fin avant février 2013. Le ministre a également présenté différents projets d’infrastructures routières dans la région. Le problème d’électricité auquel est confrontée la ville a été aussi débattu.

Le Premier ministre, qui a eu le temps de visiter d’autres villes du Grand Nord, notamment Ouanamithe, n’a pas caché ses impressions sur la région qui est en pleine expansion économique. En ce qui a trait à l’Université Roi Henri Christophe, le chef de la Primature a indiqué qu’un montant de cinq millions de dollars a été décaissé pour la construction d’un dortoir. Un budget de 200 millions de gourdes serait déjà octroyé pour le fonctionnement de ce centre universitaire qui a été offert à l’Etat haïtien par la République dominicaine après le séisme.

« Avec la volonté politique, on peut faire beaucoup de choses », a lancé le chef du gouvernement qui questionnait ses différents ministres sur leurs projets pour le Grand Nord et en particulier la ville du Cap-Haïtien.

Le ministre de l’Intérieur, Thierry Mayard-Paul, qui a eu le temps d’intervenir à cette séance de travail, a présenté le « plan du Grand Nord » qui vise à mettre les infrastructures en place et réaménager la région en étudiant la vulnérabilité des constructions en vue de faire face aux risques sismiques auxquels le département du Nord est exposé.

A la fin de cette réunion de travail diffusée en direct par plusieurs chaînes de télévision, le PM n’a pas caché sa satisfaction pour un tel événement, un « signe de transparence et de décentralisation » selon lui, alors que d’autres le qualifient de « show médiatique ».

 « Nous avons bien travaillé, maintenant, il faut passer à l’action », a recommandé le chef du gouvernement à ses troupes.

Valéry Daudier
Credit: Le Nouvelliste

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *