Haïti et ses partenaires de la Caricom : un traitement d’égal à égal

Le président Michel Joseph Martelly qui séjourne depuis le 3 juillet dernier à Sainte-Lucie dans le cadre du 33e sommet des chefs d’Etat et de gouvernement, a eu, hier jeudi, plusieurs rencontres avec des personnalités de cette organisation régionaleet de l’environnement politique et économique de la zone autour de certaines questions liées au développement d’Haïti.

Le chef de l’Etat a entre autres, rencontré le numéro un de l’Organisation des Etats américains (OEA) sur certains dossiers jugés importants réalisés par son gouvernement depuis son accession au pouvoir. Michel Martelly a cité à titre d’exemple l’installation du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), la nomination des membres de la Cour de Cassation.

Le président Martelly a ensuite eu une séance de travail à huis clos avec ses homologues caribéens autour des préoccupations géopolitiques et économiques de la région. Un Mémorandum a été signé entre la Caricom et Haïti pour le renforcement des institutions, la relance de l’agriculture et la facilitation des investissements. À cette session de travail, le Chef de l’Etat a aussi présenté ses objectifs stratégiques qui sont: la poursuite des actions visant à améliorer l’image de marque d’Haïti sur la scène internationale et régionale, la reconstruction ou la refondation de la nation, l’amélioration continue des conditions de vie de la population et la création de conditions de développement socioéconomique durable du pays.

Le président de la République a eu des rencontres bilatérales avec Antigua et Barbuda autour de plusieurs points importants dont une foire artistique commune où il se développera des possibilités d’échanges de connaissances et de cadres professionnels en tourisme et en création de produits artisanaux. Haïti en profitera pour promouvoir sa culture et son art. Avec les Bahamas, c’est le Ministre haïtien du commerce, M. Wilson Laleau qui a insisté pour que le gouvernement bahaméen enlève l’embargo empêchant l’ouverture de son marché aux produits haïtiens.

Haïti participe aux discussions et supporte le rapport sur la révision institutionnelle du Secrétariat de la Caricom, tout en signalant l’intérêt pour Haïti d’avoir des cadres haïtiens qualifiés et compétents travaillant au sein de cette organisation régionale. La position d’Haïti est claire : présenter le nouveau climat de stabilité sociopolitique qui prévaut actuellement en Haïti, ce qui met le pays dans une meilleure position pour traiter d’égal à égal avec ses partenaires, de prendre et de mettre en œuvre des engagements internationaux et régionaux, en particulier tous les engagements souscrits avec la Caricom.

Outre l’adoption du français comme langue officielle et/ou de travail, à côté de l’anglais, l’intégration de cadres haïtiens au Secrétariat de la Caricom, le Chef de l’Etat haïtien plaide pour qu’Haïti accueille en 2015 la Caribbean Festival of Arts (Carifesta), un événement culturel multisectoriel organisé sur une base périodique par les pays de la Caraïbe dans un État membre.

La Carifesta est à la fois un festival de musique et une foire réunissant artistes, musiciens, auteurs et promoteurs de produits folkloriques et artistiques de la région. La dernière édition de la Carifesta a eu lieu en Guyane en 2008 avec 25,000 spectateurs. La prochaine aura lieu au Surinam, en 2013. Le président de la République d’Haïti, S.E.M. Michel Joseph Martelly, a laissé Ste-Lucie, ce vendredi en direction du Panama où il doit recevoir une prestigieuse distinction, celle de “Grande Croix de l’Ordre Gil Colunie” à l’Université de Panama City. Il doit rentrer au pays au cours de la soirée du 6 juillet.

Le Matin selon une note du Palais national

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *