Rapprocher les lecteurs des auteurs

La Direction nationale du livre (DNL) lance mardi sa première activité baptisée « Les mardis du livre à la DNL ». Les auteurs : Claude Prépetit, Georges Castera, Marie Alice Théard, Marie Carine Mathurin et Pierre Adam sont invités à signer leurs œuvres et rencontrer leurs lecteurs.Il s’agit d’un rendez-vous hebdomadaire visant la promotion du livre haïtien. « Les auteurs, lecteurs, éditeurs et professionnels du livre profiteront de cet espace pour partager leurs expériences », espèrent les dirigeants de la DNL.

Claude Prépetit est l’auteur de « La menace sismique en Haïti, hier, aujourd’hui et demain ». Dans ce livre, l’ingénieur-géologue retrace l’histoire des séismes en Haïti.

Georges Castera, qui a publié son premier recueil de poésie Klou Gagit en 1965, compte plus d’une trentaine de recueils de poésie, en créole et en français. Georges Castera est un monument dans la littérature contemporaine haïtienne.

Marie-Alice Théard a produit pas moins de quatre recueils de poésie. Ses « Récits véridiques » notamment Zéro tolérance a bénéficié d’un accueil favorable parmi les lecteurs haïtiens.

Pierre Adam était en signature à Livre en folie avec son titre : « Les maladies hydrofécales (choléra) : Besoin de surveillance et de recherche».

Incitation à la lecture

« Les mardis du livre » semblent capables de permettre à la DNL d’accomplir pleinement sa mission consistant à développer l’intérêt de tous particulièrement les jeunes pour la lecture. La rencontre régulière des auteurs avec le public peut augmenter le nombre de lecteurs. La nouvelle direction de la DNL prétend vouloir inciter plus de jeunes à la lecture. De nos jours, très peu manifestent de l’intérêt pour les livres. Pour renverser la tendance, il faudra appliquer une politique appropriée du livre dans tout le pays.

« Sous peu, sept centres de lecture et d’animation culturelle devraient être ajoutés aux neuf existants. Les travaux de construction ou de réhabilitation des bâtiments sont déjà très avancés », a informé récemment Frantz Carly Jean Michel, le directeur général de la DNL annonçant que d’ici à 2015, le pays devra disposer d’une centaine de Clac. « Notre plus grand rêve d’ici à 2015 serait de permettre à la moitié des communes du pays de bénéficier d’une bibliothèque ou, encore mieux, d’un Clac afin que les jeunes aient accès aux livres, car ils sont la lumière qui guide le monde », déclarait le directeur de la DNL.

La Direction nationale du livre a pour obligation de faire circuler les écrivains dans les centres de lecture pour développer une proximité entre lecteurs et auteurs. La première rencontre se tient mardi à la BNL située à la rue 3, au numéro 10 (Pacot).

Hudler Joseph
josephudler@yahoo.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *