« Les examens d’Etat sont vraiment une affaire d’Etat »

Le ministre de l’Education nationale, Réginald Paul, a d’abord présenté ses remerciements au ministre de la Justice et au secrétaire d’Etat à la Sécurité publique pour leur accompagnement durant les examens de la sixième année fondamentale qui se sont déroulés la semaine écoulée sur tout le territoire national. Il s’est félicité de ce que cette première semaine d’examens se soit passée sans incident majeur, en dépit du fait que des individus malintentionnés ont voulu semer la panique. « Les délégués départementaux, les agents de la Protection civile  et les autres autorités concernées se sont mobilisés pour encadrer les enfants et favoriser le bon déroulement de ces examens », s’est-il réjoui, soutenant que la période des examens d’Etat requiert l’implication de tous les hommes d’Etat.

Selon le calendrier officiel, les examens de la 9e année fondamentale se déroulent du mardi 10 au jeudi 12 juillet en cours à travers les dix départements géographiques du pays. Au total, 193 370 candidats sont  attendus à ces examens, selon un communiqué du MENFP. L’Ouest accueille l’effectif le plus élevé avec 103 500 candidats, suivi de l’Artibonite et du Nord avec respectivement 23 576 et 16 303 candidats. Le contingent le plus faible vient des Nippes avec 4 302 candidats. Mardi, les candidats composeront en communication française et en sciences expérimentales. Mercredi, ils subiront les épreuves de communication créole, de sciences sociales et d’anglais ou d’espagnol.  Ils seront évalués en mathématiques. Parallèlement, 2 528 étudiants de l’Ecole normale d’instituteurs (ENI) doivent subir des épreuves du fin d’études du 10 au 13 juillet.

112 956 candidats prendront part aux examens du bac I qui se dérouleront du 16 au 18 juillet pour la session régulière. 41 894 candidats sont attendus du 23 au 27 juillet aux épreuves du bac II. Durant la même semaine, 39 669 candidats recalés seront évalués. Les parents sont conviés à aider leurs enfants à trouver  leur centre d’examens longtemps à l’avance afin d’éviter des retards le 1er jour. Pour cela, les fiches sont remises une semaine à l’ avance.

Pour la prochaine rentrée scolaire, le MENFP mise sur la qualité de l’éducation

L’ouverture des classes est prévue pour le 3 septembre 2012. Un total de 190 jours de classe. M. Réginald Paul estime qu’avec un maximum de jours de classe pendant l’année, la préparation des élèves est mieux assurée. En ce sens, le ministre a annoncé des mesures qui seront adoptées pour faciliter cette rentrée. «  Des manuels subventionnés à 70% seront disponibles avant la rentrée et un programme de dotation de manuels aux écoles sera également mis sur pied », a-t-il promis, se félicitant des progrès réalisés cette année dans le secteur éducatif. Il a appelé à un effort fondamental de tout un chacun et à la  compréhension des parents pour la réussite de cette nouvelle année scolaire qui aura pour thème : “le virage vers la qualité”, avec “la lecture” comme sous-thème. « Sur  le plan de l’accès à l’éducation, nous avons atteint un niveau satisfaisant. A partir de la rentrée prochaine scolaire, nous allons mettre le cap sur la qualité », a indiqué le ministre Réginald Paul. Conscients que la faible capacité de lecture de l’élève haïtien constitue un  handicap majeur au progrès du système qui fait face à un faible taux de réussite aux examens du bac tous les ans, les responsables du MENFP veulent se servir de la lecture comme base d’un meilleur apprentissage.  

Le renforcement des infrastructures scolaires et du programme de distribution de kits scolaires, le lancement de 3 journées pédagogiques nationales au cours de l’année académique pour tous les enseignants, et un programme de renforcement des écoles publiques sont, entre  autres, des mesures annoncées par le MENFP pour améliorer la qualité de l’éducation cette année.

John Smith sanon smithsanon@gmail.com twitter: @smithsanon
Credit : le Nouvelliste

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *