13 nouveaux maîtres en journalisme

13 journalistes ont reçu, ce dimanche, leur diplôme de maîtrise lors d’une cérémonie organisée à l’hôtel Montana. Ces impétrants représentent la première promotion de maîtres formés  en « journalisme » par l’Université Quisqueya (UniQ) et le Centre de formation et de perfectionnement des journalistes (CFPJ international) basé à Paris. 

Les bénéficiaires ont été sélectionnés sur concours. La formation des gradués a été assurée par des journalistes, des professeurs haïtiens et français.  Ils ont suivi des sessions sur les principes fondamentaux de la presse écrite, parlée, télévisée et le web. Pendant un an, ils ont eu droit à plusieurs cours académiques sur la géopolitique, la culture générale, l’enquête jounalistique etc. Des ateliers pratiques ont également été tenus dans des médias haïtien et parisien.

Jacky Lumarque, recteur de l’UniQ, a souligné que ces diplômes récompensent avant tout les énormes efforts et sacrifices qu’ont consentis les étudiants durant leurs études.  Par ailleurs, il a indiqué que ce cycle de formation avancée devra permettre respectivement aux journalistes de mieux informer la population. En outre, il en a profité pour souligner la nécessité pour la presse haïtienne d’œuvrer avec plus de liberté et de professionnalisme, avant d’ajouter que les journalistes ont également  le devoir de participer dans l’éducation de la population.  

« Arriver au terme de ces études n’a pas été une chose facile. Certains ont désisté en cours de route. Nous autres, avons dû faire d’énormes sacrifices pour boucler l’année académique », a témoigné Martine Denis Chandler, la représentante des  « maîtrisards » en journalisme. Toutefois, elle a avoué que les sacrifices ont été à la hauteur de leurs attentes.  « Ces études  nous ont permis de remettre en question nos connaissances et  de renforcer nos bagages théoriques et pratiques », a-t-elle dit.  Selon la journaliste, la réussite de ce programme peut être considérée comme un défi gagné par l’UniQ, en raison du contexte actuel. Elle a vivement remercié toutes les institutions et personnes qui ont contribué à faire du programme un succès.  

 Les gradués ont profité de la cérémonie pour décorer six journalistes senior pour leur travail remarquable dans la presse haïtienne. Il s’agit de Clarens Renoit, Gotson Pierre, Lilianne Pierre-Paul, Marie Lucie Bonhomme, Athony Pascal (Konpè Filo) et Marcus Garcia.

Lancé, à la suite du séisme, en septembre 2010, ce programme a été financé par l’Union européenne, l’ambassade de France en Haïti et l’UniQ, à hauteur de 350 000 euros.

Notons que 12 spécialistes en« aménagement des quartiers précaires » ont recu, à cette même occasion, leur maîtrise.

 La cérémonie de collation de diplômes a été particulièrement marquée par la présence du  renommé artiste haïtien BIC, qui a gratifié le public de quelques-unes de ses compositions à succès.

Gladimy Ibraïme gibraime@lenouvelliste.com Twitter : @GladimyIbraime
Credit: Le Nouvelliste

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *