Des averses qui renversent…

La population a été sur le qui-vive. Les dernières pluies qui se sont abattues, ce lundi 16 juillet 2012, sur les départements de l’Ouest, du Sud-ouest, du Nord-est et de la Grande Anse l’ont prise au dépourvu.

 

Il a plu des averses. Des rafales de vent ont emporté des arbres et détruisent des maisons à « Dezermit » et à Martissant. La circulation a été paralysée à Pétionville (rue Darguin, Louverture), à Canapé vert et à Turgeau.

 

Selon la direction de la protection civile (DPC), il n’existe pas à présent de bilan disponible se rapportant aux ravages causés par ces pluies. Elle a cependant fait état des personnes blessées et des maisons détruites.

 

Haïti, soutient-elle, est en proie aux catastrophes naturelles. Face à ce constat, la DPC a réitéré ses engagements consistant à protéger la population. C’est pourquoi elle s’engage à la mitigation des risques auxquels s’expose le pays.

 

Pour sa part, le directeur du Centre national de météorologie, Ronald Sémelfort, les dernières pluies qui se sont abattues sur Haïti, notamment sur l’Ouest, le Sud-ouest, le Nord-Ouest et la Grande Anse résultent d’une dépression tropicale.

 

De l’avis de M. Sémelfort, elles pourraient continuer de s’abattre dans la soirée sur les départements du Sud et du Nord-est. Les compatriotes, poursuit-il, habitant les zones à risque sont appelés à la vigilance. Ils doivent en ce sens se mettre à l’abri de toute éventuelle inondation ou glissement de terrains, etc.

 

Ces averses modérées, informe M. Sémelfort, peuvent entrainer des conséquences néfastes pour la population qui est donc appelée à suivre les conseils des autorités compétentes.

 

Reynold Aris

arisreynold@yahoo.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *