Un centre de santé pour Capotille

Capotille, commune proche de la frontière haïtiano-dominicaine, s’est dotée d’un centre de santé. Inauguré par la ministre de la Santé publique, le Dr Florence D. Guillaume, en présence du maire de Capotille, David Jean-Baptiste, du sénateur du Nord-Est, Jean Baptiste Bien-aimé,  du député de Capotille et de Mont-Organisé, Ronald Lareche, l’un des instigateurs du projet, le nouveau centre va desservir une population de 17 000 habitants environ.

« Appropriez-vous ce centre de santé appelé à desservir toute la communauté de la zone. C’est une fierté pour Capotille et ses quartiers périphériques, car vous n’êtes pas obligés de vous rendre en République dominicaine à la recherche de soins au moindre cas de maladie. Vous devez vous arranger de manière à faire fonctionner et à rendre utile l’institution de santé, car c’est le vœu du président Martelly, du Premier ministre Lamothe et de la première dame de la République, Sophia Martelly, de doter chaque section communale du pays d’une structure de santé pour le bien-être de la population», a déclaré le Dr Guillaume.

Elle a assuré au personnel médical que le nouveau centre de santé recevra bientôt du matériel et des équipements additionnels  pouvant servir à son bon fonctionnement.

L’une des chevilles ouvrières du projet de construction de centre de santé, le député Ronald Lareche, a sollicité l’intervention du ministère de la Santé dans les 7 autres communes du département du Nord-Est. Le sénateur Jean Baptiste Bien-Aimé espère que les soins de santé qui seront prodigués contribueront  à réduire la mortalité maternelle et infantile dans la commune.

Profitant de son passage dans le Nord-Est, le Dr Guillaume a procédé, à l’entrée de la ville de Fort-Liberté, à la pose de la première pierre du bâtiment qui abritera la direction départementale sanitaire du Nord-Est. Elle espère que les travaux de construction de cette bâtisse s’achèveront l’année prochaine. Chemin faisant, la ministre, accompagnée des élus locaux et des notables, a visité l’hôpital de Fort-Liberté, une structure de santé en piteux état. Aussi a-t-elle promis  la recontruction de cet hôpital dans un autre endroit.

La commune de Capotille située à 13 kilomètres environ de Ouanaminthe n’avait qu’un dispensaire. Les Capotillais pouvant se payer des soins de santé se rendaient souvent en République dominicaine. Avec cette structure sanitaire qui a coûté au Trésor public 8 millions de gourdes, c’est un pas qui est franchi dans ce pays intérieur devenu officiellement commune en 1978.

Claude Bernard Sérant serantclaudebernard@yahoo.fr
Credit: Le Nouvelliste

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *