Le camp de Delmas 2 se vide de ses occupants

Le camp de sinistrés de Delmas 2 (la place et le parc la paix ainsi que l’asile communal), l’un des plus grands camps du pays, est en train de se vider de ses occupants. La place et le terrain commencent à changer de visage, puisque baucoup d’abris de fortune sont déjà  démolis.

  Des 2 680 familles qui y prenaient refuge depuis janvier 2010,  1 990 ont déjà été relogées, selon Clément Bélizaire, responsable du projet 16/6.

Faisant partie du programme 16/6 du gouvernement haïtien, ce relogement trouve l’appui de Concern Worldwide, des mairies de Port-au-Prince et de Delmas, à en croire Johny Prospère, responsable de communication du comité de gestion du camp et coordonnateur de CP professionnel Concern. Les bénéficiaires ont tous reçu 20 000 gourdes pour  louer un logement, 10 000 gourdes pour ouvrir un petit commerce et 6 000 gourdes pour soutenir la scolarité de leurs enfants, indique-t-il.

 « Comme pour les sites maintenant vides, les bénéficiaires ont eux-mêmes choisi leurs demeures », souligne Prospère. Ce qui est intéressant dans le cas de ces derniers, certains ont décidé de se rendre en province, fait-il remarquer.

« Mes cinq enfants et moi sommes très contents de pouvoir quitter le camp après deux ans et demi. La vie que nous y menions n’était pas digne de nous », se réjouit Mme Louis-Charles, remerciant les initiateurs du projet 16/6 et la Concern Worldwide.

  « A cause des problèmes d’insécurité, on a dû faire un retrait d’environ trois semaines. Ce qui a beaucoup retardé le processus », regrette Johny Prospère. « Conscient de la situation des déplacés, et à la suite de leurs protestations, on a décidé de continuer le processus », ajoute-t-il avant de donner la garantie que le camp sera libéré d’ici à la fin du mois d’août.   Ainsi, les habitants de la rue Saint-Martin, de Delmas 2,  du Bel-Air et des zones avoisinantes auront droit à leur lieu de récréation, de détente ainsi qu’à leur parc sportif.   

Gladimy Ibraïme gibraime@lenouvelliste.com Twitter : @GladimyIbraime
Credit: le Nouvelliste

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *