Pour des soins de santé de qualité dans le Nord-Ouest

Le centre médical Béraca (CMB) de Port-de- Paix, situé dans la région de La Pointe, est élevé au rang de centre d’excellence avec la remise d’équipements en soins d’urgence materno-infantiles et obstétricaux offerts par l’USAID. Doté d’une trentaine de lits, de deux salles d’opération, d’un laboratoire et d’une pharmacie, ce centre médical se positionne parmi les meilleurs de la région du Nord-Ouest. Dorénavant, le centre médical est prêt à offrir des soins d’urgence complets aux femmes enceintes et aux nouveau-nés (SONU-C).

D’une valeur de 250 000 dollars américains, ce don du réseau MSH-SDSH entend renforcer les services de santé offerts aux femmes enceintes vivant dans la région de Port-de-Paix et de ses environs. Des lits, des médicaments; des couveuses, des tables de chirurgie et d’équipements pour les deux blocs opératoires ont été remis aux responsables du centre. « Il est donc essentiel de mettre à la disposition de ce centre hospitalier du matériel et du personnel médicaux qui lui permettent de mieux assurer la santé de la mère et de l’enfant, car les principes de la chirurgie recommandent l’utilisation de matériel  adéquat et performant pour une sécurité absolue de la vie du malade», a déclaré le docteur Georges Dubuche, représentant du projet SDSH et coordonateur des fonctions exécutives.

Pour sa part, le Dr Mozart Chérubin, directeur médical du centre Beraca, a estimé que le matériel offert à l’institution qu’il dirige est de « bonne qualité » et contribuera énormément au renforcement des capacités du centre. « C’est Noël au mois de juillet », se réjouit-il tout en promettant d’utiliser à bon escient ces équipements. Toutefois, le Dr Chérubin prône la formation du personnel déjà existant, l’amélioration des infrastructures et la collaboration pour relever ce défi d’offrir des soins de qualité à la population. 

Intervenant au lancement de ce nouveau service, le Dr Kelly Pierre, représentant du responsable de la Direction sanitaire Nord-Ouest (DSNO), le Dr Rony Pierre, a réaffirmé la volonté de la direction départementale de collaborer avec le centre médical Beraca afin d’améliorer l’accès aux services de santé publique et la qualité des soins offerts à la population dans la région. « La DSNO se porte garant pour accompagner le CMB dans  l’accomplissement de ses tâches envers la population », a lancé le Dr Pierre.

La délégation s’est rendue sur l’île de La Tortue pour procéder au lancement du site des soins obstetrico néonatals d’urgence de base (SONU-B) à l’hôpital Notre-Dame-des-Palmistes. 

Construit sous le ministère du révérend prêtre Roger Riou, l’hôpital Notre-Dame- des-Palmistes, vieux de plus de cinquante ans, fut considéré comme le centre hospitalier de référence de l’île. Le manque d’intérêt, l’enclavement de l’île sont entre autres les raisons qui ont occasionné le délabrement de cette institution sanitaire qui essaie de se relever.

Deux millions de dollars américains, telle est la valeur approximative du don en matériel et en équipements logistiques octroyé par le Direct relief international (DRI) à la branche haïtienne de Management Science of Health (MSH) pour le lancement du nouveau site en Soins obstétrico néonatals d’urgence de base (SONU-B) à l’île de La Tortue. Des lits d’hôpitaux, des tables d’opération, des appareils d’anesthésie, des médicaments, des gels hydro-alcooliques, des stéthoscopes, des civières, des casaques chirurgicales à usage unique et des trousses universelles sont entre autres le matériel offert à l’administration de l’hôpital Notre-Dame- des-Palmistes. 

Selon le Dr Georges Dubuche, cette coopération se veut une réponse à des besoins ponctuels, une réponse efficace à la communauté tortugaise compte tenu du fait que bon nombre d’accouchements présentent des complications. Par ailleurs, Dr Dubuche promet de faire un plaidoyer pour la remise en fonction de tous les service de l’hôpital Notre-Dame-des-Palmistes et assure à la population que tout sera fait dans un délai pas trop lointain.

Trainant plus de 40 ans au service de la région du Nord-Ouest, l’hôpital Notre-Dame- des-Palmistes, par l’inauguration de sa maternité flambant neuve, écrit une nouvelle page dans l’histoire des soins de santé du pays. « Nos femmes enceintes ne vont plus se risquer en haute mer pour un simple accouchement à Port-de-Paix », soupire le maire de la commune, Petit Do Ceradieu Janus. 

Le lancement de ces deux sites fut l’occasion pour les matrones et les bénéficiaires de témoigner leur gratitude aux institutions bienfaitrices. « Mes fils et moi avons eu la vie grâce au don du MSH à la maternité de Beraca », déclare Kétia Donatien . D’autres femmes souhaitent la formation de plus de matrones pour la région. Pour sa part, Ilna, une matrone, exige la reconnaissance par le ministère de la Santé publique de cette catégorie du personnel soignant dans le pays.

A signaler que 76% des accouchements en Haïti se font à domicile et généralement par les matrones. La dernière enquête sur la mortalité, la morbidité et l’utilisation des services présente un taux de mortalité maternelle de l’ordre de 630 décès pour 100 000 naissances vivantes durant une année et un taux de mortalité infantile de 57 décès pour 1 000. 

Hansy Mars hansymars@lenouvelliste.com Twitter: @marshansy
Credit: Le Nouvelliste

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *