FMP : nouvelle équipe, nouvelle vision

La Faculté de médecine et de pharmacie (FMP) de l’Université d’État d’Haïti (UEH) accueillera à la prochaine rentrée universitaire un  nouveau décanat  composé des Dr Jean-Claude Cadet, doyen, Jude Milcé, vice-doyen aux Affaires académiques, et Magalie Rosemond, vice-doyen en Pharmacie. Synergie, expérience, complémentarité, motivation sont ainsi au rendez-vous dans cette nouvelle équipe décanale qui a promis de  mettre tout en œuvre afin de poursuivre sa mutation tout en assurant son excellence.  

Interrogé par le journal, le doyen de la FMP, Jean-Claude Cadet, a affirmé qu’avec la nouvelle équipe il se propose de diriger la faculté de médecine de façon collaborative et en valorisant les personnes. D’ailleurs, au niveau du décanat, le mode de gestion de ce staff sera intégralement participatif. « Nous allons travailler pour  développer et approfondir les liens avec notre réseau d’hôpitaux et d’instituts affiliés de façon moderne. Nous accédons à ce poste avec beaucoup d’humilité et nous serons à l’écoute de nos différents départements et nous espérons aussi pouvoir appliquer notre programme de campagne sans aucun problème.»

Dressant un état des lieux, le Dr Cadet  a souligné que la faculté est en crise. Selon lui, c’est un fait; c’est une réalité.  Il a soutenu que la faculté a été durement touchée au point de vue infrastructurel lors du tremblement de terre du 12 janvier du fait que toutes  les structures ont été détruites.

« Nous travaillons actuellement dans des conditions extrêmement difficiles. Ce sera un défi pour le décanat et nous espérons à la fin de notre mandat résoudre ce problème d’espace qui constitue une priorité pour l’enseignement.  Il y a aussi la question des ressources humaines à travers laquelle nous voulons créer un climat de fraternité et de  sérénité au sein de ladite faculté qui a connu des crises extrêmement douleureuses.  Nos perspectives d’avenir, c’est de reconstruire la faculté, de rétablir un climat de fraternité, de favoriser la gestion participative et de réaliser nos rêves », a indiqué le doyen, qui a promis d’adopter certaines mesures sociales susceptibles d’améliorer et de renforcer cet esprit de fraternité.

Fier de collaborer avec le vice-doyen, le Dr Cadet a précisé que ces deux générations de médecins doivent s’unir pour sauver l’Alma Mater.  «  Sa contribution  serait  un atout pour mieux faire face à toutes formes de problèmes sociaux qui peuvent se présenter au sein de la faculté. Nous n’aurons pas à éviter des problèmes mais de les prévenir. Pour y parvenir, nous avons pensé à mettre sur pied une unité de réconciliation. Cette unité sera constituée de trois membres : un représentant des étudiants, un représentant du corps administratif et un représentant des professeurs.   On va adjoindre à ce comité un secrétariat qui doit être actif, et avoir l’appui d’un psychologue qui puisse nous aider dans la genèse des crises », a soutenu le doyen Jean-Claude Cadet, qui entend éviter toutes sortes de crises  au cours des quatre prochaines années.

Intervenant sur la question du budget de fonctionnnement, le Dr Cadet a fait remarquer que le budget de l’Etat est riche mais que malheureusement ce budget n’a pas été exploité ces dernières années. Donc, durant son mandat ce budget sera exploité à fond, soit à 100% . « Le Dr Milcé et moi sommes des fonctionnaires de l’Etat. Connaissant les rouages de l’Administration publique, nous allons faire de notre mieux pour trouver les fonds nécessaires pour faire fonctionner la faculté et pour sa reconstruction. Il y a aussi les fonds générés à travers les concours d’admission ainsi que la modeste somme versée par les étudiants pour l’année académique sans oublier les dons provenant des institutions nationales  et internationales.»

Un combattant optimiste

Avec la satisfaction d’un combattant optimiste qui a rêvé de gravir les échelons pour pouvoir disposer de plus de latitude pour servir la communauté haïtienne, le Dr Jude Milcé, vice-doyen aux Affaires académiques, a affirmé qu’après son élection, sa première réaction était une réaction de joie et  de peur de ne pas être à la hauteur de sa tâche vu l’ampleur des problèmes et des défis qui l’attendent.  Déterminé, le Dr Milcé a confié que le décanat a déjà pris toutes les dispositions nécessaires pour donner  une nouvelle image à cette faculté en Haïti et à l’échelle internationale.

Ce jeune médecin, qui accompagnera le doyen dans cette lourde mission, a annoncé  la restructuration du curriculum de la faculté en  introduisant de nouveaux cours dans le cursus. On peut citer notamment l’anglais, l’espagnol et aussi de nouveaux concepts comme l’économie, le système de santé afin de créer un système de santé national valable pour une inclusion globale.

«  Nous voulons que l’étudiant soit bien formé et qu’il ait un standard international au même titre que les Français, Américains, Cubains;  nous voulons former une nouvelle génération de médecins avec une nouvelle mentalité- les défis vont à ma relative jeunesse -, faire que cette jeunesse apporte un nouveau souffle à cette faculté et aussi essayer de concrétiser nos projets, donner aux étudiants un savoir-faire et un savoir-être, créer une nouvelle classe de médecins. Des médecins entrepreneurs, chercheurs, qui puissent apporter de nouvelles contributions et des médecins citoyens qui s’impliquent dans des activités sociales»,  a précisé le Dr Milcé, qui croit fermement qu’il est possible de faire mieux pour la santé de chaque citoyen haïtien.

 

Amos Cincir mcincir@lenouvelliste.com cincir2005@yahoo.fr
Né le 29 septembre 1948, le Dr Jean-Claude Cadet est un médecin Ophtalmologue – oto-rhino-laryngologiste connu pour son dynamisme dans la prévention de la cécité. Originaire de Port-au-Prince, il a fait ses études médicales en Haïti, en Israël et aux Etats-Unis. Il a passé sa thèse de doctorat à la Faculté de médecine et de pharmacie. Il a fait sa première année de résidence en ophtalmologie à l’hôpital de l’Université d’État d’Haïti en 1974 et 1975. Par la suite, il s’est rendu à Hadassah University hospital Hebrew (University of Jerusalem Israël) où il a passé trois années de résidence en ophtalmologie. Sur le plan pédagogique, le Dr Jean-Claude Cadet a intégré la Faculté de médecine en 1978 comme professeur associé. En 1991, il a travaillé à titre de professeur d’Oto-rhino-laryngologie. Parallèlement, il a dispensé des cours théoriques de sémiologie à l’École infirmière de Port-au-Prince entre 1978 et 1985, et des cours théorique d’ophtalmologie à l’École d’infirmière des Cayes (1982 et 1985). Depuis 1996, le Dr Cadet dispense des cours d’ophtalmologie à l’Université Notre-Dame d’Haïti. En ce qui concerne ses activités hospitalières, le doyen de la FMP, a été médecin ophtalmologue attaché au département de l’hôpital de l’Université d’État d’Haïti (1977-1982). Durant sa carrière, il a été directeur médical de l’HUEH à deux reprises, et a aussi occupé de nombreuses fonctions à titre de médecin en chef dans différents hôpitaux du pays.
Jude Milcé est né à Dessalines le 20 juillet 1966. Médecin spécialisé en chirurgie, il a fait ses études médicales à la Faculté de médecine et de pharmacie de l’UEH et à la Faculté de médecine de l’Université des Antilles Guyanne (France). Passionné par ses études, il a été aussi formé en médecine de guerre et catastrophe à l’Université de Genève. Professeur de chirurgie cardio-thoracique et vasculaire à la Faculté de médecine, de l’Université Lumière et de l’Université Notre-Dame D’Haïti, le Dr Jude Milcé a donné sa contribution dans de nombreux centres hospitaliers tant à l’échelle nationale qu’à l’échelle internationale.
Credit: Le ANouvelliste

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *