Le MCFDF plaide pour une fête pacifique

La ministre, par ce message adressé à la population le vendredi 27 juillet, encourage tous les concernés à renvoyer une image positive de la femme haïtienne à travers les différentes manifestations du carnaval.  Les recommandations s’adressent à tous ceux qui participeront aux festivités carnavalesques, spécialement les groupes musicaux, les troupes de danse, les chorégraphes, les bandes à pied. Marie Yanick Mézile met l’accent sur le fait que le corps de nos jeunes femmes ne doit pas servir à faire de la publicité, ni être vulgarisé comme des produits en vente. «Ne projetez pas une image susceptible de contribuer à la dégradation des femmes, ne les exposez pas comme des marchandises, évitez les propos injurieux envers elles», déclare la ministre à la Condition féminine.

“Ane sa a pou kanaval Flè a, se la pou w la. Fanm yo ap la! Vyolans pap ladan l”, est le slogan retenu par le MCFDF pour dire non  à la violence, spécialement à celle faite aux femmes et aux filles. Dans sa volonté d’aider à construire une société équilibrée et sans aucune forme de violence, le MCFDF entend sensibiliser la population à adopter un comportement pacifique lors des activités. Le ministère encourage ainsi à éviter les messages véhiculeurs de brutalité sous toutes les formes.

L’appel de Mme Mézile va également vers les femmes qui désirent participer aux trois jours de fête nationale, les exhortant  à être vigilantes et responsables. «Contrôlez votre consommation d’alcool, ne vous droguez pas et surtout évitez les relations sexuelles non protégées. Prenez conscience de votre valeur et soyez précautionneuses », lance-t-elle.

Nathalie Verné

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *