Prêcher la bonne nouvelle sportive

Sur la voie de la relance de la sportivité en Haïti, les militants du Centre de Promotion Sportive multiplient les pèlerinages à la recherche de nouveaux agents de développement pour notre République sportive. Sur le boulevard du CPS se manifestent avec ferveur des professeurs, des élèves, des étudiants, des journalistes, des notables, des professionnels, des paysans etc., fidèles des temples de promotion où l’on enseigne ‘’ la bonne nouvelle sportive’’ et la correction. De l’Anse à Veau aux communes nordistes, en passant par Petit-Goâve, Jacmel, Liancourt, Dessalines, Cabaret, l’Estère et Croix-des-Bouquets, les héritiers du regretté Gérard Dénose ne masquent pas leur appartenance. Comme une contagion, ‘’l’esprit CPS’’ touche même les sections communales, et les habitants de Ségur notamment (2e section de la Petite Rivière de l’Artibonite) mettront bien du temps à oublier le passage de la flamme vert et blanc du CPS dans cette localité. De ce fait, les Yolette Vieux, Claude-Henry Albert, Marie-Rincher Rimpel, Joseph Alexandre Dubois et autres Hermite Adam ont rendu un monumental  service à la société haïtienne en déposant le cargo CPS sur la piste sportive nationale le 6 octobre 1996 à Leogâne.
Prêcher la ‘’bonne nouvelle sportive’’, c’est d’aller au-delà du Sport pour atteindre la sportivité. C’est aussi s’écarter des intérêts égoïstes pour épouser la cause de la collectivité. C’est également de rechercher par des actions positives la route qui conduit au ‘’Paradis Sportif’’.  C’est surtout s’engager à circuler perpétuellement sur les voies de l’amour, de la vérité et de la loyauté dictées par notre Seigneur Jésus-Christ, le ‘’ Premier Sportif’’ de l’humanité. C’est d’ailleurs le Prince de la Verité qui guide les pas des pèlerins du CPS dans leur mission de ‘’ prêcher la bonne nouvelle sportive’’ à travers la République. Car avec la foi et l’Esprit de Dieu, on peut transformer l’incroyable en réalité. D’autant que cette bonne nouvelle est relayée dans la diaspora par Gaby Joseph, Desty Estiverne Philémon, Herby Richemond et Dady Jean-Charles notamment, 4 fils authentiques du CPS. ‘’ Allez-y mes frères, je suis toujours avec vous sur ce chemin’’ ! C’est probablement l’exclamation de Gérard Dénose en observant depuis le balcon de sa dernière demeure l’évolution de ses anciens et nouveaux partenaires engagés courageusement sur un terrain sablonneux, où ils prônent avec acharnement la sportivité, la solidarité et la participation sans discrimination.
La conscience, la conviction, l’engagement, l’obstination, la sagesse et le dépassement de soi sont, entre autres, les armes qui caractérisent les actions des apôtres, des disciples, des fidèles, des agents, des supporters et des membres adhérents du Centre de Promotion Sportive sur le territoire haïtien. L’attitude des participants dans le cadre des journées de formation CPS ici et  là encourage les militants de cette Organisation à but non lucratif à rester inconditionnellement sur cette piste, sous la protection du Grand Architecte de l’univers. Avec la même ardeur que les apôtres CPS d’hier, les disciples d’aujourd’hui tels Réginald Alténa, Henri Etienne, Hugues César, Jean-Rodrigue Paul, Widd Beauplan et autres Jean Murat exposent leur détermination de conserver leurs armes jusqu’au retour de la sportivité sur la terre de Gérard Raoul Rouzier, de Roland Roy, d’Emmanuel Sanon, de Max Lélio Joseph, d’Edouard Baker, de Marcel Mathieu, de Jean Woel, de Jacques Deschamps et d’autres valeureux ancêtres sportifs haïtiens.

Raymond Jean-Louis
Credit : le Nouvelliste

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *