Est-ce le début d’une nouvelle crise au CSPJ ?

Me Antoine Norgaisse rejoint le clan du président du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire. Ce qui met le groupe de Me Anel Alexis Joseph en pôle majoritaire avec cinq membres sur neuf favorables au choix de Exantus Salnave, Yves Benoît Jn Marie et Patrick R. Métellus pour représenter le CSPJ au Conseil électoral permanent. En réaction, la Fédération des barreaux haïtiens annonce qu’elle va rappeler ce jeudi son représentant de l’institution.

« Avec le revirement de Me Antoine Norgaisse, je vais continuer à faire mon travail au CSPJ en attendant la décision de la Fédération des barreaux haïtiens (FBH) que je représente », a confié au Nouvelliste Me Néhémie Joseph, le fer de lance du mouvement de protestation de certains membres  de l’institution contre le choix jugé unilatéral des trois représentants du CSPJ par Me Anel Alexis Joseph.

Une décision qui ne va pas se faire attendre. Le président de la Fédération des barreaux haïtiens, Me Carlos Hercule, a confié, mercredi soir, en exclusivité au Nouvelliste que Me Néhémie Joseph sera rappelé du CSPJ dès ce jeudi. « Ce qui s’est passé au CSPJ est inacceptable. Nous allons rappeler notre représentant ce jeudi », a fulminé Me Hercule.

« L’Assemblée des barreaux se réunira lundi prochain. Les membres de la Fédération des barreaux haïtiens vont décider si le rappel de Me Néhémie Joseph au CSPJ sera provisoire ou définitif », a précisé Me Carlos Hercule.

 En début de semaine, la FBH avait  clairement fixé sa position sur le dossier. « Il s’agit d’une dérive hors de toute proportion », écrit la FBH, soulignant la nécessité pour la nation de mettre tout en œuvre en vue de « rectifier la mauvaise direction délibérément choisie par certains membres du CSPJ. »

Le revirement de Me Antoine Norgaisse n’a pas laissé indifférent son collègue Néhemie Joseph qui était l’un des premiers à quitter la salle le 24 juillet dernier pour manifester son désaccord avec ce qui se passait. « Il avait quitté la salle avant moi. J’ignore quel consensus il a trouvé avec les autres membres pour faire ce revirement. Mais il a été avec nous pendant toute la durée de la lutte. Il avait la même position légale que nous »,  a expliqué Me Joseph.

 Mercredi dernier, Me Antoine Norgaisse a eu une rencontre à huis clos  avec le clan du président du CSPJ au cours de laquelle les membres protestataires n’avaient pas été invités. C’est à ce moment-là que Me Norgaisse aurait changé de position.

 Il faut souligner que pendant la rencontre de ce mercredi,  les autres membres du CSPJ qui avaient contesté la décision de Me Anel Aelxis Joseph ont manifesté leur intention de retourner travailler après le revirement de leur collègue, Me Antoine Norgaisse.

 Me Anel Alexis Joseph, qui se félicite du revirement de Me Antoine Norgaisse, a clairement fait savoir aux membres protestataires que « le choix des citoyens retenus à partir des douze dossiers présélectionnes a été l’œuvre, non du président seul comme vous l’avez dit, mais de quatre conseillers présents. Le vote a été pris dans les conditions voulues par la loi en tenant compte du fait que vous vous êtes abstenu de voter. »

Une façon pour Me Joseph de leur dire qu’il n’y aura pas de rétractation sur le choix de Exantus Salnave, Yves Benoît, Jn Marie et Patrick R. Métellus comme représentants du CSPJ au Conseil électoral permanent, mais plutôt de confirmation.

 Des organisations de la société civile qui ont aussi leur représentant au CSPJ ( Me Dilia Lemaire) contactées par Le Nouvelliste sur le revirement de Me Antoine Norgaisse, ont fait savoir au journal qu’elles vont se réunir sur le dossier. L’une d’entre elles n’a pas écarté la possibilité de proposer de rappeler Me Lemaire du CSPJ, comme va le faire la Fédération des barreaux haïtiens. Est-ce le début d’une nouvelle crise au CSPJ ?

 Robenson Geffrard

Credit : le Nouvelliste

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *