Dix-sept millions de dollars pour reconstruire l’hôpital de Jacmel

Le chancelier haïtien Pierre Richard Casimir et l’ambassadeur du Japon en Haïti Kenji Kuratomi ont procédé le jeudi 4 octobre 2012 à la signature d’un accord de don d’un milliard trois cent trente-trois millions de yens, soit environ dix-sept millions de dollars américains, du gouvernement japonais à Haïti. Ce montant est alloué à la reconstruction de l’hôpital départemental du Sud-Est, l’hôpital St-Michel de Jacmel.

« Cet accord permettra au Ministère de la Santé publique et de la Population de renforcer  la capacité des infrastructures sanitaires pour mieux répondre aux besoins de la population haïtienne », s’est réjoui Pierre Richard Casimir, ministre des Affaires étrangères. Le projet consiste à remettre en état le seul hôpital de la région. Selon les termes de cet accord, les autorités haïtiennes devront travailler pendant toute la durée des travaux en collaboration avec la Croix-Rouge canadienne. Les signataires ont indiqué le mois de mars 2013 pour le début des travaux.

Outre la reconstruction de l’hôpital départemental, le gouvernement japonais s’engage à aider Haïti dans  la formation des prestataires de soins. « Nous avons démarré un cycle de formation en soins obstétricaux et néonatals d’urgence dans le cadre d’une coopération tripartite entre les gouvernements japonais, haïtien et marocain», affirme M. Kuratomi. Par ailleurs, l’ambassadeur se dit heureux que son pays ait octroyé environ 100 millions de dollars d’aide bilatérale à Haïti.

L’hôpital St-Michel avait été gravement endommagé lors du terrible tremblement de terre du 12 janvier 2010 et démoli à coup de bulldozer au cours de l’année 2010. Depuis lors, cet hôpital fonctionne dans des structures provisoires. Avant le tremblement de terre, la gestion de ce centre hospitalier était confiée à un conseil d’administration composé de notables de la ville de Jacmel.

La signature de cet accord de don préalablement prévue pour le mois d’août dernier au Japon  avait été renvoyée à cause du passage de la tempête  Isaac sur Haïti. L’hôpital St-Michel fonctionne grâce à  des fonds publics et dessert environ un demi-million d’habitants.

Dumas Maçon
Credit: le Nouvelliste

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *