En voyage aux Etats-Unis, Marie-Danielle Bernadin a toujours à l’œil Josué Pierre-Louis

Marie-Danielle Bernadin, qui poursuit en justice le président du CEP contesté, Me Josué Pierre-Louis, pour viol présumé, a laissé Port-au-Prince lundi à destination des Etats-Unis, mais sans pour autant s’être désistée, a annoncé l’un de ses avocats, Me André Michel.

Entendue jeudi dernier par le juge instructeur Joseph Jeudilien Fanfan, mademoiselle Bernadin doit assister aux cérémonies de mariage de deux amis proches, respectivement les 15 et 23 décembre, selon les explications de Me Michel qui précise que le magistrat a été informé du voyage de sa cliente.

Son séjour sur le territoire américain sera de deux semaines.

Un peu plus tôt, Olga Benoît, l’une des dirigeantes de Solidarité Fanm Ayisyen (SOFA), avait tenté de couper court aux rumeurs persistantes sur un éventuel désistement de Marie Danielle Bernadin qui accuse Me Pierre-Louis de l’avoir sauvagement battue et violée alors qu’elle se trouvait dans sa résidence, le 26 novembre dernier, pour des motifs a priori professionnels.

Les poursuites judiciaires lancées contre le patron de l’institution électorale toujours dans l’impasse sont bel et bien maintenues, a assuré Mme Benoît en marge d’un sit-in devant le ministère de la justice qui visait à exiger l’arrestation de Josué Pierre-Louis et à mettre en garde le gouvernement contre toute forme de manœuvres au profit de l’inculpé.

Ce dernier doit être mis à la disposition de la justice, ont martelé, à l’occasion du 64e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, les représentants de la SOFA, de Kay Fanm, de la Plateforme des organisations de défense des droits humains (POHDH) et de la Plateforme de plaidoyer pour un développement alternatif (PAPDA). spp/Radio Kiskeya

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *