Les sénateurs de l’opposition nient l’existence d’un accord avec l’exécutif

Des sénateurs de l’opposition déplorent les déclarations du Premier Ministre Laurent Lamothe annonçant un accord entre le législatif et l’exécutif autour du dossier du Conseil Electoral.

Lors d’une rencontre avec une délégation de parlementaires brésiliens le week end écoulé, M. Lamothe avait fait état d’un accord qui permettra la formation d’un CEP et l’organisation des prochaines élections.

L’un des membres de la commission bicamérale de négociation, Jean William Jeanty rappelle qu’il n’y a toujours pas d’accord entre les deux pouvoirs autour de l’organisme qui sera chargé d’organiser les prochaines élections sénatoriales. Cependant il confirme qu’une ébauche de protocole d’accord est en train d’être élaboré à partir des propositions formulées lors de la dernière séance de travail.

Le sénateur Jeanty craint que les déclarations du Premier Ministre Lamothe ne ravivent les suspicions et empêchent la conclusion d’un accord. Ces déclarations peuvent handicaper les négociations en augmentant la méfiance de certains acteurs politiques, déplore M. Jeanty qui se demande s’il ne s’agit pas en fait d’une manœuvre pour torpiller les négociations.

Même si les deux parties avaient convenu de l’opportunité de créer un conseil transitoire du Conseil Electoral Permanent devant organiser les prochaines joutes de nombreux points formulés n’ont pas reçus l’approbation des sénateurs. William Jeanty précise qu’il faudra lors de la prochaine rencontre élucider certains paragraphes et tenir compte de certaines remarques des parlementaires.

Les membres du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) avaient pris part à la dernière séance de travail. Ils devront dans les prochains jours œuvrer en vue de trouver un accord pour le remplacement des trois premiers représentants au CEP désignés de manière irrégulière.

LLM / radio Métropole Haïti

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *