Les jeunes qui ont marqué l’année 2012

L’Association des volontaires pour la démocratie (AVD) récompense ce vendredi 14 décembre 2012 au Parlement haïtien les quatre lauréats des prix « Jeune de l’année 2012 » et « Etoile de l’année 2012 ». Institués pour la première fois en 2011, ces prix sont des récompenses de portée nationale.

Les noms des quatre lauréats de ces prix ont été dévoilés par le président de l’AVD,  Alexandre Telfort Fils. Il s’agit de Linouse Desravines, qui, à 21 ans, a été la seule athlète venue d’Haïti de la délégation qui a représenté  le pays aux JO 2012 de Londres ;  Marc Elie Nelson, qui, à 29 ans, a été élu président du GREH,  et est devenu le plus jeune leader national à diriger un parti politique, et Stéphanie Balmir Villedrouin, qui, à 29 ans, est devenue la plus jeune ministre  dans l’histoire des gouvernements d’Haïti et se distingue en tant que ministre du Tourisme.

Selon le président de l’AVD, en  faisant l’histoire par leur accomplissement de soi, ces trois jeunes lauréats se distinguent comme jeunes, et ils sont devenus des exemples vivants qui prouvent que les jeunes sont aussi capables de grandes choses, et mettent ainsi en valeur la jeunesse haïtienne. M. Telfort Fils a, dans une note portant sa signature, affirmé que pour l’Etoile de l’année, contrairement à l’année dernière où le secteur musical a été primé, c’est un jeune du secteur sportif qui sera désigné. Il s’agit de Jean Wisner Dérival qui a brillé au cours des matchs de premier tour des éliminatoires de la coupe du monde U17 masculine de la FIFA.

«  La cérémonie de remise des prix a lieu le 14 décembre 2012, à l’Assemblée nationale du Parlement haïtien, jour choisi dans la semaine de célébration de la Déclaration universelle des droits de l’homme en mémoire du jour historique de dépôt de la « Déclaration des jeunes pour la ratification du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels (PIDESC) » 14 décembre 2011 par les jeunes du gouvernement et du Parlement Jeunesse ; ce qui a eu un écho favorable auprès du Parlement, et le 31 janvier 2012, l’Assemblée nationale a ratifié le PIDESC », a soutenu  M. Telfort Fils.

Ces prix sont décernés chaque année à des jeunes de  15 à 35 ans « qui se distinguent, qui ont fait l’histoire,  qui ont  fait des choses importantes pour le plus grand bien du pays et de l’humanité », par leurs inventions, leurs prises de position pour des causes comme les droits de l’homme,  le développement durable, la paix, ou par leur travail en faveur de la promotion et de la mise en valeur de la jeunesse, par leur œuvre musicale ou littéraire, par leur génie sportif et intellectuel. Ce qui fait que le prix « étoile de l’année » est adressé aux talents qui se révèlent au cours de l’année.

Ils sont créés par l’Association des volontaires pour la démocratie, l’institution qui avait initié les simulations de gouvernement Jeunesse et de Parlement Jeunesse d’Haïti depuis 2006 dans le but spécifique d’infirmer cette assertion que les jeunes ne sont pas capables de grandes choses.

Les modalités d’attribution

Selon les organisateurs, les nominations viennent des propositions des membres du gouvernement Jeunesse et du Parlement Jeunesse d’Haïti. Les propositions sont étudiées au mois d’octobre par un comité spécial, mis en place par l’Association des volontaires pour la démocratie.

En recevant le prix, les lauréats acceptent la responsabilité d’être toujours des modèles pour les jeunes et de toujours travailler dans le but d’accomplir encore plus de grandes choses pour la mise en valeur de la jeunesse haïtienne. Soulignons que les lauréats 2011 furent Charlot Jacquelin Jr, Valcourt Jean-Hubbert (Dugg G), Jean Léonard Tout-Puissant (Izolan), Beaubrun Louis Pascal Juanitho (Wanito).

Credit: Le Nouvelliste

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *