Martelly a regagné Port-au-Prince ce mardi

Le président de la République, Michel Joseph Martelly, accompagné de son épouse, a regagné le pays ce mardi à la fin de sa visite officielle de trois jours au Japon, à l’invitation des autorités japonaises qui se sont engagées à propulser en accord avec leur hôte haïtien la coopération bilatérale multiforme entre les deux États.

Le chef de l’État et sa suite ont quitté Tokyo vendredi soir, au terme d’une visite de travail très intense de 72 heures au Japon, où le président a eu à s’entretenir avec Sa Majesté Akihito, qui, selon la tradition officielle shinto, est le 125e empereur du Japon, issu de la lignée Yamato, la plus ancienne dynastie régnante au monde, sur des questions se rapportant aux relations bilatérales entre Haïti et le Japon.

Arrivé ce mardi à l’aéroport international Toussaint Louverture, le président Martelly a été accueilli par les membres de son gouvernement. Après le rituel protocolaire, le chef de l’Etat s’est dirigé vers le salon diplomatique où l’attendait  la quasi-totalité des membres du gouvernement. Après avoir reçu l’hymnes présidentiel, il a serré la main à de nombreuses personnes,  pris un véritable bain de foule. Dans sa déclaration, le chef de l’État a fait savoir qu’au cours de son séjour en territoire nippon, les entretiens officiels ont été étendus à d’importants contacts économiques et d’affaires avec des opérateurs industriels de ce pays œuvrant dans différents secteurs.

Le président de la République a ensuite fait le point sur sa visite d’Etat au Japon. Une visite qu’il a qualifiée « d’exceptionnelle, pleine de chaleur et d’attention », compte tenu de la qualité des échanges qu’il a eus au palais impérial, à Tokyo, avec  l’empereur du Japon Akihito et l’impératrice Michiko Shoda,  le vice-président de l’Agence Japonaise de Coopération internationale (JICA), Hideaki Domichi, le représentant de la Banque interaméricaine de développement (BID) en Asie, Yoshihisa Veda,  et les membres du secteur privé japonais dans le cadre d’un dîner.

Les différentes discussions se sont déroulées autour de l’engagement du Japon envers Haïti  et des perspectives de développement de la coopération dans les domaines de l’environnement et la sécurité alimentaire. Au cours de ses entretiens, le président de la République a écouté avec une attention très soutenue les explications qui lui ont été fournies par les responsables de ces différentes entreprises, et a discuté d’investissements étrangers, de développement durable, d’opportunités de partage d’expériences et d’échanges commerciaux en vue de l’établissement de partenariats et de coentreprises, les meilleures réponses aux défis de la mondialisation.

« Je reste convaincu qu’Haïti doit continuer à assurer sa présence dans les forums internationaux pour présenter au monde entier ses nouvelles orientations et ses nouveaux choix en faveur d’un Etat tourné vers la modernité pour le bien-être de son peuple », a déclaré le premier citoyen de la nation haïtienne.

D’autre part, le président Martelly s’est entretenu, le lundi 10 décembre, à North Miami Beach Library, avec les compatriotes de la diaspora sur l’avenir d’Haïti. Le chef de l’Etat en a profité  pour inciter les Haïtiens vivant à l’étranger à venir investir au pays.

Vu l’importance et l’intérêt que le président de la République a accordé à ce déplacement au Japon, il s’est fait accompagner de plusieurs membres du gouvernement. On peut citer entre autres, les ministres des Affaires étrangères, Pierre Richard Casimir, et du Commerce, Wilson Laleau, et le coprésident du Conseil consultatif présidentiel pour le développement économique et l’investissement (CCPDEI), Grégory Mevs.

Credit: le Nouvelliste

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *