Round Midnight : Médiation Vs Médiatisation

Nous avons, depuis un certain temps, adopter la tendance à vider nos contentieux en public, notamment, dans les stations de Radio. Ainsi, le devoir de réserve prend le large et une dispute  banale entre deux protagonistes se transforme, arrivée sur les ondes, en pugilat verbal avec des conséquences irréversibles.” Les gens heureux n’ont pas d’histoire”  ait l’adage, ou serait ce que la discrétion et la retenue sont des ingrédients de la recette du Bonheur.

Les récents événements au sein du meilleur groupe Konpa des douze dernières années n’échappent pas à ces règles. Ti Mako M&S de son vrai nom Lubin Maxime,  intervenait mardi soir 18 septembre sur les ondes de Radio Solidarité, à l’émission Mardi-Alternative, afin de rassurer le public de la pérennité du groupe. “Les contentieux sont vidés après 2heure d’appel-conférence” annonce-t-il. Il tente de calmer le jeu, de faire oublier la valse des déclarations apocalyptiques qui ont précédée la sienne. Le manager du groupe essaie de se réapproprier le conflit qui somme toute est du domaine interne de Djakout. Le manager sait bien que des semaines voire des mois de conflit ne sauraient se dissiper en quelques 120 minutes de conférence, même avec toute la bonne volonté du monde. Néanmoins, il a fait ce que lui dictait la gravite du moment; calmer le jeu pour qu’éventuellement les discussions se poursuivent dans la sérénité et loin des projecteurs.

Mais voilà que Rolls Lainé rapplique. Il appelle à son tour à la même émission, confirme (sans conviction et sans convaincre) les dires de son Manager mais se sent obligé, au passage, de vider son cœur. Ce n’est pas le porte-parole qui parlait puisqu’étant impliqué dans le conflit, ce fut l’humain blesse, se sentant traque et trahi qui se lança dans un monologue d’amertume, envers ses compagnons. Dans la foulée, arriva la valse de propos regrettables lorsqu’entre autre : Laine assimila le conflit a l’intérieur de Djakout#1 à l’expression “de l’incapacité de l’Homme noir à s’unir dans un but commun et positif à long terme”. Et Vlan!

Rolls Lainé est un gentilhomme que j’apprécie beaucoup. Mais, voilà qu’autour de minuit, après une longue et éprouvante journée, dans une énième entrevue sur un sujet délicat, Lainé crache sur plus de 800 millions d’individus à la peau noire. Je suis convaincu qu’avec le recul et sans la pression médiatique qu’il s’est lui-même imposé, Rolls n’en serait pas à véhiculer de tels préjugés. Je n’ose pas imaginer les réactions, aujourd’hui si de tels propos, dans des circonstances similaires, seraient sortis de la bouche d’un Roberto, de Ti Joe ou de David Dupoux ou n’importe quel musicien a la peau claire.

Il est indéniable que dans un conflit des comportements au sein des membres du groupe soient condamnables mais ceci regarde avant tout, le groupe. Le public n’a pas à être invité à ce strip-tease moral. Josias Pierre, en fin de compte a propose que les musiciens se mettent des garde-fous et renforcent l’institutionnalisation de l’Entreprise. Les frustrations doivent être évacués mais doit-on le faire sur la place publique. Il ne faut pas confondre Médiation et Médiatisation.

Aly Acacia

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *