Tropicana : 50 ans de succès continu

En août 1963, un groupe de jeunes avait compris le besoin et la nécessité de s’unir pour offrir un service à la population. Il est évident qu’au début le service n’était pas trop  demandé, parce que sans doute, le groupe n’était pas suffisamment organisé  et le besoin ne se faisait pas encore sentir. Mais  chemin faisant, le public a commencé à développer une certaine  affinité avec le groupe jusqu’à en faire son groupe de prédilection. Et depuis, il  va de succès en succès. Il a conquis le territoire dans son intégralité et son succès atteint maintenant d’autres horizons. Il est devenu l’ambassadeur qui fait la promotion d’Haïti, de sa culture et de sa musique.

Pour atteindre un demi-siècle, il lui a fallu lutter pour exister année après année avec la même détermination. Victor Hugo l’a dit: « Ceux qui vivent ce sont ceux qui luttent». L’orchestre a lutté sur chaque pouce de terrain pour atteindre cette notoriété. Evoluer 50 ans dans un environnement aussi difficile où tout est à faire sans structure ni ouverture, avec de simples capitaux privés, c’est génial !

Maintenant, l’orchestre ne s’appartient plus. Il revient à la nation haïtienne de le sauvegarder parce qu’il rentre dans  son  patrimoine  culturel. Le 15 août prochain, il ajoutera un nouveau maillon solide à la chaîne de sa vie. Une chaîne construite au  prix de très lourds sacrifices, de labeurs incessants,, d’optimisme sans borne marié à une volonté farouche de réussir. Pour arriver à 2013, Tropic a bravé tous les dangers, lutté contre tous les préjugés, défié le temps avec tous ses caprices, gagné tous  les paris, percé tous les mystères pour faire connaître la musique haïtienne, le compas direct en particulier aux quatre coins du monde. L’une des valeurs sûres de la culture haïtienne mise en relief reconnue et prisée à travers le monde est notre musique; et,  l’une des institutions qui véhiculent cette culture dans toute sa diversité avec élégance, compétence et sérieux est l’orchestre Tropicana.

Les orchestres du Nord, dont l’orchestre Tropicana, sont réputés pour leur discipline par rapport à la ponctualité et à la programmation. C’est une discipline qui rassure les mélomanes et rend très confortables les fans de l’orchestre. Tropic  est une école de grandeur où chaque musicien  est un véritable professionnel, c’est-à-dire, quelqu’un qui fait de la musique pour vivre et qui respecte ses clients. C’est une rigueur qui manque aux musiciens de la nouvelle génération. Tropic le fait depuis 50 ans avec la même aisance et la même constance partout où il est et, à cette attitude envers le public quel qu’il soit. C’est un exemple à suivre.

Au fil des ans, Haïti a connu de grands orchestres qui ont marqué leurs époques, mais ils n’ont pas résisté aux lois du marché, faute de discipline ou en raison d’ambitions démesurées.  Maintenant  on ne parle d’eux qu’au passé. Leurs œuvres sont classées dans la section rétro. Cependant, Il existe encore des orchestres qui ont chevauché au moins deux générations. Ils ne sont pas légion, mais il en reste quand même quelques échantillons qui  continuent d’occuper le haut du pavé. Parmi ces titans de la musique haïtienne, retenons le Tabou Combo, le Magnum Band, l’orchestre Septentrional et l’orchestre Tropicana.

La contribution de l’Orchestre Tropicana à la construction du patrimoine culturel national est considérable. Tropic  a chanté  nos mœurs, nos coutumes, nos habitudes et, dans une large mesure, façonné  la tendance de chaque époque  en y apportant sa touche personnelle de richesse et de diversité dans la musique populaire dansante haïtienne .Maintenant, il s’est confortablement installé dans la galerie des plus anciens et des plus grands orchestres haïtiens en activité. Ses chansons se retrouvent sur toutes les lèvres et retentissent dans les coins les plus reculés du pays. Par sa musique ondoyante et diverse, Tropic  a occupé sans relâche, avec  honneur et mérite,  l’espace qui est le sien dans l’univers musical haïtien depuis sa fondation.

Après  près d’un demi-siècle de prestations  sans trêve, Tropic s’est créé une place d’honneur parmi les plus grands orchestres de la Caraïbe. C’est ce qui fait la fierté de ses fans, des Capois en particulier et des Haïtiens en général. Il représente ce nouveau symbole d’unité, cette nouvelle image de réalisation colossale sur laquelle le temps n’a aucun effet. Cette institution qui obéit à toutes les normes administratives et financières doit être gérée comme un patrimoine par la génération montante. Quelle que soit la chapelle musicale de quelqu’un, il doit reconnaître que Tropicana est un orchestre dont la réputation n’est plus à faire.  Il est une nouvelle fierté régionale, une référence nationale et un modèle  planétaire. Bravo Tropic!

Jacques Louis Etienne

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *