La BRH opte pour la compensation électronique des chèques

D’ici le mois de janvier prochain, la compensation des chèques bancaires se réalisera seulement en deux jours à travers tout le pays. Cette annonce a été faite ce mercredi 19 décembre par le gouverneur de la Banque centrale, Charles Castel.

La Banque de la République d’Haïti (BRH) développe un nouveau système électronique qui lui permettra de réduire le nombre de jours exigés pour la compensation des chèques bancaires. Grâce à ce système, quand un client d’une banque commerciale détient un chèque émis par une autre banque, il n’attendra que deux  jours pour faire le retrait du montant du  chèque. « Le nouveau système que nous nous apprêtons à implanter repose sur la technologie et simplifie le processus de compensation des chèques. Les directeurs de banque n’auront pas à se déplacer pour apporter les chèques à la Banque centrale. Elles n’auront qu’à envoyer l’image des chèques », a expliqué Charles Castel, le gouverneur de la Banque de la République d’Haïti.

Actuellement, la compensation des chèques s’effectue sur une période de 5 à 10 jours dépendamment de l’endroit où se situe la banque. Dans le nouveau système, c’est l’image du chèque qui sera prise en compte lors de la compensation. Pour cela, les chèques seront standardisés afin de réduire les risques. Donc, les banques émettront bientôt de nouveaux chèques. « Les risques de fraude seront réduits grâce à une procédure très rigoureuse. Le nouveau système sera plus sécurisé que celui qui est maintenant en cours, une fois que la procédure est respectée. Il y aura un code spécifique à chaque banque qui envoie l’image d’un chèque  », assure M. Castel.    

Le nouveau système sera en rodage pendant trois mois. Au cours de cette période, la BRH appliquera parallèlement les deux systèmes jusqu’à la disparition définitive de l’ancien en mars prochain. Entre-temps, dans le souci de mieux implanter le nouveau système, la BRH réalise ce mercredi une séance de travail avec de hauts cadres de la fonction publique, dont les comptables publics et d’autres personnes concernées. « Cette réunion se tient afin de sensibiliser les hauts cadres de l’Etat qui émettent des chèques. Les banques commerciales feront de même avec leurs employés afin de mieux assurer la mise en place du nouveau système », a affirmé le gouverneur de la Banque centrale.   

Par ailleurs, M. Castel a annoncé qu’à partir du 3 janvier 2013, tout paiement ou toute transaction dans le pays à partir d’une carte de crédit s’effectuera en gourdes. Cette mesure, dit-il, a été prise depuis l’année dernière. « La BRH n’accepte l’utilisation du dollar américain comme monnaie d’échange. Car, cela crée un besoin artificiel de dollars », a précisé M. Castel, soulignant que la BRH n’a aucun problème avec les personnes qui possèdent des comptes en dollars américains. Cette mesure prise par la BRH, précise le gouverneur, entre dans le cadre d’une série d’efforts visant à corriger certaines dérives. Il insiste sur le fait que les transactions doivent s’effectuer à travers le pays selon la vision de la BRH.               

Le gouverneur de la Banque centrale semble avoir encore des doutes sur le moment précis de l’entrée en vigueur de cette mesure. Néanmoins, il se montre convaincu quant à l’application de celle-ci. « Des banques commerciales souhaitent que cette mesure entre en application à partir du 15 janvier prochain ou au début du mois de février. Que ce soit en janvier ou en février,  cette mesure sera bel et bien effective», a-t-il soutenu.

D’un autre côté,  M. Castel a fourni des informations relatives à la politique monétaire du pays. « Le taux d’inflation reste stable autour de 5 à 6% pour cette année fiscale. Il y a aussi de la stabilité au niveau du taux de change. Car la Banque centrale a pris des mesures en ce sens. En termes de réserve de change, la BRH détient environ 2,2 milliards de dollars de réserve nette et 1,2 milliard de dollars de réserve brute », a-t-il affirmé.     

Gérard Junior Jeanty Jounty003@yahoo.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *