Obama veut faire une “pause” dans ses relations avec Moscou

WASHINGTON (Reuters) – Barack Obama a démenti vendredi avoir de mauvaises relations avec Vladimir Poutine tout en annonçant vouloir une “pause” dans les relations entre les Etats-Unis et la Russie.

Les relations entre les deux puissances connaissent un état de tension rarement atteint depuis la fin de la Guerre froide. Le président américain vient d’annuler un sommet bilatéral prévu à Moscou avant le G20 de Saint-Pétersbourg en septembre pour protester contre la décision russe d’accorder l’asile à Edward Snowden. Ce dernier, ancien analyste de la NSA, a révélé l’ampleur des programmes d’espionnage américains dans le monde.

Un télégramme de bon rétablissement adressé il y a deux jours par Vladimir Poutine à l’ancien président américain George W. Bush a été considéré par certains observateurs au Kremlin comme l’envoi d’un message implicite de Poutine à Obama.

Vendredi, lors d’une conférence de presse avant son départ en vacances, Barack Obama a déclaré que les Etats-Unis allaient “faire une pause, réévaluer la direction que prend la Russie” et calibrer la relation entre les deux pays pour tenir compte des domaines où il peut y avoir accord et reconnaître les points de désaccord.

“Franchement, la Russie n’a pas bougé sur toute une série de questions où nous pensions que des progrès étaient possibles”, a dit le président américain lors d’une conférence de presse.

Barack Obama a concédé que les relations américano-russes avaient toujours été empreintes d'”une certaine tension” depuis l’implosion de l’Union soviétique, jugeant aussi que beaucoup de progrès avaient été réalisés avec Moscou au moment lorsque Dmitri Medvedev occupait le Kremlin.

Il a ajouté ne pas avoir de mauvaises relations personnelles avec Vladimir Poutine. Une rencontre entre les deux chefs d’Etat en Irlande du Nord au mois de juin n’a pas semblé particulièrement amène d’après les photos prises à ce moment-là. Les deux hommes donnent l’impression que chacun aurait souhaité être ailleurs.

“Je sais que la presse adore insister sur le langage corporel, a déclaré Barack Obama, et il (Poutine) a cet aspect avachi qui le fait ressembler à un gosse qui s’ennuie au fond de la classe. Mais la vérité est que lorsque nous parlons ensemble, c’est souvent très productif.”

ATHLÈTES GAYS ET LESBIENS EN OR

Les sujets de différends entre les deux puissances se sont accumulés ces derniers temps. Outre le cas Snowden, les Etats-Unis déplorent le soutien de la Russie au président syrien Bachar al Assad dans la guerre civile qui déchire le pays depuis plus de deux ans.

Moscou n’a pas fait connaître sa réaction immédiate après le portrait de Vladimir Poutine dressé par Barack Obama. Mais lors d’une conférence de presse à Washington après les discussions à “deux plus deux” entre les ministres des Affaires étrangères et de la Défense russe et américain, la partie russe a insisté sur le caractère très positif de ces réunions.

“Nous n’avons pas de Guerre froide. Au contraire, nous avons des relations étroites”, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov. “Edward Snowden n’a pas assombri nos discussions.”

Barack Obama a tout de même résolu une question qui faisait débat aux Etats-Unis. Il a dit que les athlètes américains participeraient bien aux Jeux olympiques d’hiver de Sotchi dans le Caucase russe malgré certaines mesures anti-gay récemment adoptées en Russie.

“Je ne pense pas qu’il serait approprié de boycotter les JO”, a dit le chef de la Maison blanche en suggérant que la meilleure façon de lutter contre ces lois serait d’excellentes performances de la part d’athlètes homosexuels sur les bords de la mer Noire.

“Ce que j’aimerais bien, c’est que des athlètes gays et lesbiennes reviennent avec des médailles en or, en argent ou en bronze”, a-t-il confié. “Et si la Russie n’a pas d’athlètes gays ou lesbiens, et bien cela affaiblira sans doute ses équipes.”

Jean-Loup Fiévet et Danielle Rouquié pour le service français

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *