Enoncé du discours du recteur de l’UniveL lors de la cérémonie de présentation de l’Université au grand public

Me Jean Danton Léger, Honorable député de la circonscription de Léogâne

Monsieur le maire de la commune de Léogâne

Monsieur Josué César, vice-recteur aux affaires académiques de l’UniveL

Monsieur le vice-doyen à la Recherche de la Faculté des Sciences Economiques et Administratives de l’UniQ, le docteur Bénédique PAUL,

Messieurs et dames les représentants du secteur privé des communes de Léogâne, Gressier, Grand-Goâve et Petit-Goâve

Messieurs et dames les professionnels de la région des Palmes

Messieurs les Pasteurs de la commune de Léogâne

Messieurs les représentants des Organisations communautaires de Base de la Région des Palmes

Mesdames messieurs les représentants de la presse Léogânaise

Mesdames et messieurs du corps estudiantin de l’UniveL

Messieurs les membres du corps professoral de l’UniveL

Distingués membres du Conseil de direction de l’UniveL

Messieurs et dames les convives à cette cérémonie

Vous tous ici présents,

En prenant la parole aujourd’hui à titre de recteur de l’UniveL, je me fais porte parole de toute une génération qui croit que Léogâne et la région des Palmes doit se projeter vers de nouveaux horizons laissant de côté   la voie de l’archaïsme, de la facilité à outrance, de la paresse intellectuelle et de la passivité pour entrer définitivement  dans celle de l’innovation, de la pensée positive et agissante, de l’engagement citoyen  débouchant sur la modernité quête de toute société qui se respecte. Non, Léogâne et la Région des palmes ne doivent plus être considérées comme le terrain privilégié de la guerre contre la connaissance mais plutôt celui ou naîtront les idées nouvelles pour le changement d’Haïti.

Qu’il me soit permis de citer pour des raisons bien spéciales les noms de deux personnalités m’ayant personnellement marqué dans l’histoire de l’université en Haïti. Il s’agit du père Joseph Philippe Bonhomme et du diplomate Myrtho Bonhomme de regretté de mémoire.

La première personnalité, Joseph Philippe Bonhomme a eu l’audace de lancer la première Université de la Région des Palmes en 2004 dans les hauteurs de Fondwa 10e section communale de Léogâne. La 2e, le diplomate Myrtho Bonhomme en mémoire duquel je demande à l’assistance de se lever pour observer une minute de silence ………………………

Le diplomate  Myrtho du haut de ses juste 34 ans créa l’Académie Nationale, Diplomatique et Consulaire l’ANDC, une institution de référence dans le monde universitaire haïtien surtout en ce qui a trait à la diplomatie. Ces personnages nous ont marqué car ils font partie de ces gens qui d’une part ont compris que l’Université n’est pas l’affaire des Grandes villes, de la Capitale mais aussi celle des Provinces et des régions et qui d’autre part ont prouvé que l’Université en dépit du fait qu’elle exige de l’expérience n’est pas réservée exclusivement à la gérontocratie mais peut aussi être l’initiative des jeunes. L’UniveL s’inscrit dans la logique de ces 2 hommes. Une jeune génération de Léoganais qui croit qu’il est possible de créer une université en plein cœur de la Région des Palmes à Léogâne.

L’idée de créer une institution d’enseignement supérieur à Léogâne a commencé par germer depuis l’année 2004 quant, suite aux troubles politiques, plusieurs jeunes étudiants ont dû abandonner leurs études par peur d’être victimes de l’insécurité qui sévissait à Port-au-Prince la capitale et lieu de concentration des différents centres universitaires du pays. Cette situation venait alimenter les réflexions déjà en cours par rapport à la problématique de la non existence de centres universitaires dans la commune de Léogâne. En effet, les études des jeunes léoganais devraient s’arrêter au Bac II si les parents ne trouvaient pas les moyens pour les faire rentrer à Port-au-Prince. Il faut aussi mentionner les cas d’étudiants léoganais contraints d’abandonner leurs études à Port-au-Prince sous le poids des frais de transport quotidien avec la fatigue épuisante des longues heures de trafic en autobus sur la route de Carrefour qui va avec. Dans cette situation, ceux-là qui parviennent à boucler leurs études sont ceux qui ont pu trouver un logement à Port-au-Prince ou tout simplement des héros qui, malgré vents et marées, se décident à se frayer une voie là-même où cela paraît impossible.  Fort de cela, les fondateurs de l’Université de Léogâne (UniveL) regroupés d’abord au sein de l’Organisation Léogânaise pour le Développement Durable (OLD) ont démarré en 2004 avec les réflexions visant à installer cette institution. Cependant, les conditions intellectuelles et économiques n’étaient pas encore réunies pour leur permettre de concrétiser leurs rêves. Ils ont dû ajourner leurs ambitions. Cependant, il n’en demeure pas moins vrai pour autant de leur attachement à cette noble idée. Aux lendemains du tremblement de terre de 2010 ayant ravagé la commune de Léogâne, les réflexions sur la reconstruction de la commune donnaient lieux à des débats de diverses natures. A ce moment, l’idée de la création d’une institution d’enseignement supérieur dans la cité Anacaona a refait surface. A cette fin, les promoteurs de cette initiative pour cette fois réunis au sein de « l’Initiative des Fermiers Organisés pour le Développement Durable (IFOSUD), ont décidé de créer et de fait ont créé le 08 Août 2011 l’Université de Léogâne (UniveL) qui comprenait pour sa première année d’existence une seule faculté en l’occurrence la Faculté d’Agronomie et de Développement Local dénommée Institut Supérieur de Technologies Agricoles et de Développement Local (ISTADEL). Deux ans après sa création, constatant un besoin réel et une demande accrue pour d’autres disciplines dont les sciences infirmières et les Sciences Economiques et Administratives, le conseil de direction de l’UniveL  a jugé bon de créer deux autres facultés : la Faculté des Sciences Infirmières baptisée sous le nom de « Institut des Sciences Infirmières de Léogâne » (INSIL) et la Faculté des Sciences Economiques et Administratives. Telle est l’historique de cette université basée à Léogâne depuis le mois d’Août 2011 et regroupant en son sein 3 facultés : la Faculté des Sciences Infirmières  dénommée  Institut des Sciences Infirmières de Léogâne  (INSIL), la Faculté d’Agronomie et de Développement Local dénommée Institut Supérieur de Technologies Agricoles et de Développement Local (ISTADEL) et la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FSEG). 

En créant cette structure universitaire, nous voulons instaurer au niveau de la région des Palmes une institution de référence dans la formation supérieure, la recherche-action et le développement local durable, qui agira particulièrement dans les domaines de  l’agriculture, l’économie, la gestion et les sciences médicales. Ainsi, nous répondrons à notre noble mission d’Accompagner la population de Léogâne,  de la Région des Palmes et d’Haïti en participant dans la formation supérieure des jeunes, la recherche et la proposition de solutions aux problèmes rencontrés dans tous les secteurs touchant au développement notamment l’agriculture, l’économie, la gestion et les sciences médicales.

De manière plus précise , les objectifs poursuivis par UNIVEL sont les suivants:

1.-La formation supérieure des jeunes en agronomie, sciences infirmières, économie et gestion

2.– La recherche action dans la perspective d’exploration de champs non encore explorés et d’expliquer les phénomènes scientifiques inhérents à la réalité haïtienne

3.-La production d’idées et l’application des résultats des recherches dans les domaines ciblés par l’UNIVEL.

La cérémonie de cet après-midi est pour nous l’occasion de vous présenter ce projet ambitieux déjà en exécution. La route est longue et difficile, nous y arriverons quand même car nous avons la détermination et nous sommes suffisamment équipés pour poursuivre le chemin. Nous y arriverons car en dépit de tout, nous pouvons compter sur la confiance d’une bonne partie de cette population qui ne demande qu’à trouver une université de référence dans leur communauté. Nous y arriverons parce que vous tous ici présents, vous allez continuer à nous assister tout le long de l’existence de cette université. Nous y arriverons parce que le grand Dieu nous accompagnera tous les jours.

Comme dit le Crédo de l’UniveL « Le sacrifice de quelques-uns pour le bien-être de la collectivité », nous lançons un vibrant appel à vous tous afin de nous rejoindre dans le but de travailler ensemble pour le bien-être de la collectivité.

Mettons-nous donc ensemble pour aider notre communauté à avoir des lendemains meilleurs.

Je vous en remercie!!!

Maxene Desir

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *