Révolution

Mon coeur, pourtant, continue de réfléchir intensément… Il se palpite au rythme des malversations récurentes et répugnantes de ces incompétents bouchés à l’émeri. J’en ai ras le bol de leur *charognardisme*, leur *gloutonisme*, leur *népotisme* Finalement… Je pense à appeler l’empereur pour m’aider à combattre les nantis qui envahissent notre terre et, nous privent du bonheur qu’il a toujours rêvé. C’est la période la plus cauchemardesque de mon existence, celle de la grande souffrance. La justice populaire qui était en cavale Est réappréhendée et remprisonnée par les “esclaves du Mal et du désespoir.La justice est bafouée par des hommes sans conviction qui acceptent de plier l’échine pour s’asseoir parmi les pachas. A travers mes lunettes dessaliniennes, je regarde mon PEUPLE zombifié et sacrifié, appauvrit par des barbares qui le rongent depuis des lustres.

*Waldeme JOSEPH*

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *