Yogann Ap Pedale (YAP)

Pour sa première édition le 26 Février 2017, l’initiative Yogann Ap Pedale (YAP) avait attiré des centaines de participants qui ont repris plaisir à pédaler sur ce parcours de 9km. Si les participants étaient tous satisfaits, certains sont restés sur leur fin à cause de la distance, trop courte à leur goût. Parmi les raisons, certains absents ont mentionné le manque de temps pour trouver un vélo, d’autres encore comme ceux de la diaspora ont regretté un calendrier peu favorable ne leur permettant pas d’être présent au pays.

Cette année pour la seconde édition, les ambitions ont été revues à la hausse, 4000 à 5000 sont ciblés. D’ors et déjà 2000 T-shirts sont fin prêts à être portés par les centaines voir les milliers de participants attendus pour cet évènement. Et pour mettre toutes les chances du coté de la réussite, l’équipe de YAP a essayé de mettre tout le monde d’accord en tentant de répondre toutes les préoccupations de l’an passé. Et comment ? 1) En annonçant l’organisation de la 2e édition dans la semaine suivant la première et en s’y tenant. Ainsi, tous les intéressés ont eu un peu plus d’un an pour commander leur vélo. 2) La date, dimanche 1er avril 2018 ou encore Dimanche de Pâques, bonne occasion pour ceux qui sont à l’étranger de se rendre en vacances dans la cité. 3) Le choix de l’heure, 11h boule, un créneau compromis qui se veut rassembleur d’une part pour permettre aux pratiquants du matin d’avoir le temps d’aller chercher les bénédictions dans les différentes églises de la place et qui laisse d’autre part le temps aux danseurs du soir d’échanger leur vélo contre des tchatchas pour le grand défilé de Rara. 4) La distance, dorénavant doté d’une distance de 11.9 km pour faire durer le plaisir, le parcours sera encadré et surtout très ambiancé. Enfin, le principe reste identique à l’année dernière, une seule condition de participation « arrivé sur place à l’heure et accompagné d’un vélo prêt à l’emploi ».

Et non, tout n’est pas encore dit, il reste encore le plus intéressant à savoir ! Pourquoi Yogann Ap Pedale (YAP). Avant d’échange avec l’un des membres et initiateur de l’évènement j’étais convaincu que YAP n’est qu’un slogan associé à un évènement autour du vélo comme exercice physique pour améliorer la santé. Mais il en est tout autre. YAP est une association en cours de création à l’initiative de Radyonou, Rotarac et Leogane Cycling Club (LCC). Cette association se donne pour but d’impulser le mouvement du développement dans la communauté léogânaise. Le mot créole « pedale » n’est donc pas banal mais choisi avec soin car renvoyant aux notions d’avancement, d’équilibre, de persévérance et surtout de bien-être. C’est cette marche vers le bien-être pour tous les léogânais que YAP essaie de promouvoir.

Prendre son vélo c’est aussi se lever pour se relancer soi-même en s’assurant une meilleure santé, c’est se lever pour cette communauté afin que nous puissions ensemble définir comment nous pour voulons cohabiter dans la cité à l’instar des différents utilisateurs de la route (piétons, cyclistes, motocyclistes et chauffeurs) qui se côtoient chaque jour et qui doivent trouver un moyen pour bien partager ces espaces, c’est aussi se décider à faire ce qu’il faut pour faire avancer une machine qui semble s’enrailler depuis des années déjà. Au-delà du vélo, YAP est une initiative sociale qui souhaite montrer l’exemple que le changement que nous souhaitons apporter est encore possible si nous avons le courage de nous lancer, les vélos avaient quasiment disparus de la ville et pourtant l’envie est bien présente, la nécessité d’en faire tout autant, la première édition l’a montré, la seconde va bientôt le confirmer.

YAP c’est aussi « Bouske », une journée de découverte organisée en juillet 2017 pour permettre à des léoganais désireux de découvrir leur commune d’aller visiter des contrées plus éloignées. Ce fut le cas de citronnier. D’autres initiatives sont à venir. Avec un bureau exécutif d’une dizaine de membres relayés par des dizaines de sympathisants, l’institution travaille actuellement l’institutionnalisation de cette grande marche cycliste et réfléchit également à nombre d’actions visant le développement tant social qu’économique au sein de la cité.

Alors ce dimanche 1er avril, chacun avec son vélo, de l’énergie et de la bonne humeur, ce sera un beau jour pour venir pédaler. Et pour ceux qui n’ont pas de vélo, il reste la possibilité de participer en tant que téléspectateur en suivant le parcours du peloton depuis la déviation jusqu’à la place Sainte Rose.

 

 Marie Antoine Alliance

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *