Septentrional, 70 ans déjà !

Written by on July 20, 2018

C’est peut-être le doyen des orchestres de la Caraïbe. Fondé le 27 juillet 1948 l’orchestre Septentrional porte bien haut le flambeau de la musique haïtienne à travers le monde. En tournée à travers le pays, pour la saison estivale de 2018, le grand orchestre Septentrional fête, grandiosement, ses soixante-dix (70) années d’existence.

Les nordistes, plus particulièrement la population capoise, ont été toujours fiers de parler de son orchestre qui a vu plusieurs grands noms de la musique l’accompagner : les Meniau, Piquion, Guy Durosier et Théodore Beaubrun (Languichatte) qui ont réalisé des disques avec la bande de l’honorable maestro Ulrick Pierre-Louis de regrettée mémoire.

Il en est de même des musiciens et chanteurs comme Roger Colas, Michel Tassy, Rodney Gracia, qui ont aidé le grand orchestre Septentrional à réaliser ce grand exploit, ainsi que des fans inconditionnels surnommés « Djo kanèl. »

Certains jeunes ont laissé l’orchestre avec des compositions et des notes qui ont vibré le coeur des fans. Nous voulons parler de Frantz Adémar, d’Arthur Francois (tambour), de Guy Manigat (batteur) et de l’excellent musicien pianiste, bassiste Étienne Jeune a les clefs du genre « Boule de feu», dans sa touche. Mais, les années ont changé et la génération d’aujourd’hui a tendance à changer le rythme tant apprécié des mélomanes.

Que pense Wilfrid Tony Hippolyte, Le Septentologue ?

SEPTENT, L’ÉTERNELLE JEUNESSE ! SEPTENT, W AP TOUJOU PIWO ! SEPTENT, FOR EVER YOUNG !

À l’occasion des célébrations de ses noces de platine, l’orchestre Septentrional se fait un immense plaisir d’offrir aux mélomanes un bouquet de treize fleurs merveilleuses, cueillies parmi les plus belles de son jardin artistique : quatre de son talentueux maestro Arthur (Kesmi Doréus), sept compositions de son prolifique directeur de production Tibas (Jocelyn Alcé), un chef-d’oeuvre que la muse a inspiré à son directeur musical Nikòl Levi et, en guise d’écrin pour ce joyau musical, la reprise d’une composition de 1972 du feu maestro UlricK Pierre- Louis qui met en évidence le savoir-faire légendaire du co-fondateur.

Comme ce fut le cas, à la sortie du CD « Pi Douvan » en 2011, celui-ci, l’avant-dernier de l’orchestre, déposé sur les rayons de votre discothèque, est un vrai régal que les professionnels de l’industrie musicale consacrent déjà comme le CD de l’année. Qu’on se le dise : le soixante-dixième, en 2018, sera sans partage, L’ANNÉE-SEPTENT.

SEPTENT UN JOUR, SEPTENT TOUJOURS.

Le 23 juillet, au Cap-Haitien, le grand orchestre Septentrional signe son dernier opus à partir de cinq heures PM à « Lakay bar restaurant », où sera donnée une conférence de presse. Bonne fête Septent.

Walcam

Credit : Le national 


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


06AM Ibiza

Underground radio

Current track
TITLE
ARTIST

Radio Live

Radio Live