Bonne fête Septentrional !

Written by on July 27, 2018

Ce 27 juillet, ramène le 70e anniversaire du Grand orchestre Septentrional qui est devenu, dans le monde, une prestigieuse institution haïtienne. L’orchestre a porté fièrement le drapeau nordiste et national à travers le pays et à travers le monde. Bravo !

Pour fêter le soixante-dixième (70e) anniversaire de sa fondation, le Grand orchestre Septentrional a commencé par l’endroit où il le fallait, c’est-à-dire, distribuer son dernier album de studio baptisé : «Yon ti kout je». Un opus avec plus d’une dizaine de compositions d’UlricK Pierre- Louis, le fondateur du groupe, décédé, de son directeur musical Nikol Levy et des musiciens Kesmy (Arthur) Doréus et Jocelin Alce aka Tibas qui bénéficiait de l’appréciation et de la confiance du défunt. L’une des compositions est signée du musicien compositeur Dener Céide.

Des fans du Grand Orchestre Septentrional regrettent que la nouvelle équipe dirigeante se détache un peu de l’harmonie chère au groupe. Ils regrettent la façon dont les musiciens, bassiste, tambourineur, batteur se sont détachés du rythme « Boule de feu », qui était bien inspiré par les anciens membres.

Intervenant sur les ondes d’une station de radio de la capitale haïtienne, un fan inconditionnel (Djo kanèl) déclare que c’est l’originalité qui est toute la fierté du groupe musical.

Certes, la musique a évolué, les temps ont changé, il faut marcher avec la modernité tout en conservant son originalité. D’ailleurs, c’est dans l’originalité qu’il faut faire la différence sans se démarquer de son essence.

D’autres fans regrettent que le Grand orchestre Septentrional n’ait jamais réalisé le rêve de certains membres de créer une fanfare ou un orchestre de chambre, de former beaucoup plus de jeunes par le truchement d’une école de musique de renom sous la responsabilité de sa fondation.

Nous pensons que le groupe musical doit corriger certaines erreurs du passé, surtout dans le rythme. Le Grand Orchestre Septentrional a besoin de repenser sa section cuivre qui doit être plus performante ainsi que la ligne des percussions.

Le 23 juillet dernier a eu lieu la vente-signature du dernier album baptisé « Yon ti kout je ». Et, la fête continue avec la messe solennelle d’anniversaire qui sera célébrée le 27 juillet. Ce n’est que le commencement parce que tout prendra fin au mois de décembre 2018. Bonne fête Septent !

Walcam


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


06AM Ibiza

Underground radio

Current track
TITLE
ARTIST

Radio Live

Radio Live