Malgré l’échec, les initiateurs satisfaits de la journée de grève

Written by on July 31, 2018

En dépit de l’échec manifeste, les initiateurs de la grève générale du 30 juillet ont déclaré le mouvement réussi. Dénonçant toutes les tractations qui étaient destinées à faire obstacle à l’initiative, ils annoncent un ensemble de mouvements de mobilisation en vue d’arriver à bout du système et du pouvoir politiques actuels.

Tôt dans la capitale haïtienne, le mot d’ordre de grève lancé par diverses organisations syndicales de la société civile, dont l’Union nationale des normaliens haïtiens (UNNOH), a été partiellement respecté. Un peu partout dans la zone métropolitaine, la circulation des véhicules était moins dense que d’habitude on constatait un léger ralentissement de la circulation, mais à partir de 9 h les activités ont repris leurs cours ordinaires. Malgré l’évidence d’une journée de grève générale très peu suivie, les initiateurs ont pris la parole, en milieu de journée, pour applaudir la réussite de leur mouvement.

Le coordonnateur de l’Union des Normaliens haïtien (UNNOH), Josué Mérilien, a indiqué que la population a observé le mot d’ordre de grève générale malgré les tractations visant à freiner le mouvement. Le professeur Merilien s’en est vertement pris aux autres organisations qui ont joué la carte de la trahison en tentant de détourner l’attention de la population de la grève programmée. Selon lui, cette initiative de débrayage pendant la journée du 30 juillet a agi conséquemment sur les autorités de l’État. « Le pouvoir a été pris de panique à la suite de l’annonce », a-t-il informé.

Toutefois, les initiateurs ont promis de continuer avec la mobilisation contre le pouvoir en place. « Tout un ensemble de mouvements de revendications sera annoncé sous peu. Un calendrier de mobilisation sera proposé dans les prochains jours », a informé le coordonnateur de l’UNNOH.

S’il est vrai qu’ils dénoncent d’autres organisations syndicales de connivence avec les autorités du pouvoir en place, les protestataires n’envisagent non plus de leur fermer la porte. À cet effet, ils ont invité les retardataires à prendre le train en marche afin, ont-ils dit, d’accompagner la population pour faire face au système en place. « Nous sommes prêts à accompagner la population en vue de pouvoir révoquer ce système », déclarent-ils. En ce sens, les initiateurs ont invité les organisations de la société civile à les rejoindre dans le dans cette bataille contre le pouvoir et le système.

Daniel Sévère


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


06AM Ibiza

Underground radio

Current track
TITLE
ARTIST

Radio Live

Radio Live