KINGSTON, Jamaïque, vendredi 3 avril 2020 – Le gouvernement a commencé à rechercher 500 personnes parmi celles qui sont retournées sur l'île entre le 18 et le 23 mars et a ignoré les appels persistants pour qu'elles s'identifient et s'auto-identifient mise en quarantaine pendant deux semaines au milieu de la nouvelle pandémie de coronavirus (COVID-19).

Après avoir fait plusieurs appels pour que ces personnes s'identifient auprès du ministère de la Santé et du Mieux-être afin que leur état de santé puisse être déterminé, le Premier ministre Andrew Holness a conseillé qu'une ordonnance a été rendue en vertu de la Loi sur la gestion des risques de catastrophe, ce qui rend désormais obligatoire pour eux de se manifester et de s'auto-mettre en quarantaine.

Le non-respect de l'ordonnance est passible d'une amende maximale de 1 million de dollars américains (7 462 $ US). et 12 mois de prison.

Le Premier ministre a également indiqué qu'une liste des personnes d'intérêt était en cours de constitution et que des vérifications étaient également en cours pour expulser ceux qui avaient soit quitté l'île, soit déjà lu.

Mercredi, le secrétaire permanent du ministère de la Santé et du Mieux-être, Dunstan Bryan, a déclaré qu'une liste avait été établie et que les forces de sécurité avaient commencé à vérifier les adresses des personnes figurant sur la liste.

Tout en notant que la question est traitée avec l'aide de l'Agence des douanes de la Jamaïque, du Ministère de la sécurité nationale et de l'Agence des passeports, de l'immigration et de la citoyenneté, Bryan a déclaré que des membres des forces de sécurité vérifiaient le statut de quarantaine des maisons des individus.

“Nous avons déjà vu où plusieurs domiciles ont été contrôlés et certaines personnes n'ont pas respecté les exigences de quarantaine et la police a été chargée de signifier d'abord un avis, puis de signifier le document nécessaire aux poursuites”, a-t-il déclaré.

Entre-temps, le ministre de la Santé et du Mieux-être, le Dr Christopher Tufton, a déclaré hier que le gouvernement envisageait de publier les personnes qui n'ont pas fait rapport au M

«Nous examinons simplement un aspect de la loi pour nous assurer que nous avons de bonnes raisons de le faire. J'appuie certainement cela parce que je pense que c'est un impératif national; c'est un problème de santé publique qui est de la plus haute importance », a-t-il dit.

Il a ajouté que le ministère avait du mal à déchiffrer certains détails des formulaires que les personnes devaient remplir.

« Je » ai vu certaines de ces formes; très peu de gens ont mis une adresse lisible… ou la bonne adresse. Donc, ce qui se passe maintenant, c'est que nous avons dû prendre ces formulaires et les parcourir littéralement, et cela reflète les changements qui pourraient être nécessaires à l'avenir en termes d'automatisation de ces informations lorsque les personnes utilisent le dépôt électronique », a déclaré le ministre de la Santé.

La Jamaïque a enregistré 47 cas de COVID-19. Parmi ceux-ci, 27 étaient des cas importés, 17 étaient liés à l'importation et trois sont sous enquête.

Cliquez ici pour recevoir des nouvelles par courrier électronique de Caribbean360. (Voir un échantillon)



Source link

Leave a Comment