Premier ministre Andrew Holness

KINGSTON, Jamaïque, mercredi 1er avril 2020 – Les personnes qui sont arrivées dans le pays entre le 18 et le 23 mars et n'ont pas réussi à s'identifier ou à se mettre en quarantaine au milieu du nouveau Coronavirus (COVID -19) la pandémie pourrait faire face à des amendes pouvant aller jusqu'à 1 million de dollars (7 407 $ US) ou 12 mois de prison.

Le Premier ministre Andrew Holness a donné l'avertissement lors d'une conférence de presse virtuelle lundi, notant que la sanction est prévue dans le

Il a dit que les personnes qui viennent sur l'île et qui ne se sont pas mises en quarantaine «posent l'une des plus grandes menaces à l'heure actuelle».

«Nous avons maintenant rendu une ordonnance pour demander à toutes les personnes qui ont entrer dans l'île entre le 18 et le 23 mars qu'ils doivent signaler en utilisant le site Web, jamcovid19.moj.gov.jm ou appeler le 888 ONE-LOVE et remplir ou donner les informations requises. L'ordonnance rend également obligatoire leur mise en quarantaine pendant 14 jours à compter de la date de leur arrivée », a-t-il noté.

Il a déclaré que le gouvernement avait également la possibilité de publier le nom de ces personnes.

«Nous avons été très réticents à publier la liste. Nous avons été très prudents car nous ne voulons pas stigmatiser les gens. Nous ne voulons en aucun cas empiéter sur la vie privée des personnes, mais nous devons également reconnaître qu'il s'agit d'une crise de santé publique et que la loi nous donne le pouvoir d'agir, mais nous ne pouvons bien sûr pas abuser il. Donc, nous prenions toutes les mesures qui seraient considérées comme raisonnables dans une société libre et démocratique “, a-t-il dit.

Le Premier ministre Holness a noté que la courbe d'infection de la Jamaïque est restée relativement plate, tandis que la courbe d'infection dans tous les autres pays des Caraïbes est

Il a toutefois souligné que le nombre de cas, maintenant à 38, pourrait considérablement augmenter si des personnes arrivaient sur l'île avec le virus et se déplaçaient librement.

«Nous sont entrés dans l'île près de 7 000 visiteurs et citoyens jamaïcains, dont environ 1 500 ont quitté l'île. Donc, nous avons encore un nombre considérable de personnes qui seraient venues sur l'île, dont nous ne pouvons pas dire avec certitude qu'elles étaient fidèles aux règles de quarantaine, et, par conséquent, elles sont généralement à l'étranger dans la société », a-t-il déclaré. .

«Ils se déplacent dans le pays et le défi est que cela pourrait être le précurseur de la propagation communautaire.»

Cliquez ici pour recevoir des nouvelles par e-mail de Caribbean360. (Voir un échantillon)



Source link

Leave a Comment