Copyright de l'image
Dalsan TV

Légende de l'image

Des images télévisées locales montrent des soldats bloquant les forces de maintien de la paix de l'Union africaine

Des soldats mutins dans la capitale somalienne Mogadiscio ont bloqué des routes près du palais présidentiel pour protester contre les salaires impayés.

Certaines des troupes disent qu'elles n'ont pas été payées depuis plus d'un an.

Des images de la télévision locale montrent des soldats bloquant le passage de véhicules des forces de maintien de la paix de l'Union africaine.

Les soldats combattent le groupe islamiste militant al-Shabab qui a déclaré avoir mené l'une des deux attaques ce week-end, tuant au moins sept personnes.

Trois militants se sont fait exploser dans une voiture à un poste de contrôle militaire dans la ville de Bacadweyn, dans l'État de Galmudug, dans le centre de la Somalie, tuant trois soldats.

19659011] Les militants ont déclenché une bombe lorsque des soldats ont tiré sur le véhicule après que ses occupants aient ignoré les ordres de s'arrêter à un poste de contrôle militaire, a déclaré à l'agence de presse Reuters le maj Abdullahi Ahmed, un officier militaire de la ville voisine de Galkayo.

Séparément, deux bombes ont explosé devant le domicile d'un responsable militaire dans la ville de Wanlaweyn, au nord-ouest de la capitale Mogadiscio, tuant quatre personnes.

“D'abord, nous avons entendu une explosion dans la maison. L'officier militaire était alors absent. Les gardes et les résidents sont venus pour découvrir la cause de l'explosion, puis une deuxième explosion s'est déclenchée”, Mohamed Nur, un officier de police de Wanlaweyn,

Al-Shabab souhaite que la loi islamique, connue sous le nom de charia, soit plus strictement respectée en Somalie et se bat pour renverser le gouvernement.

Il a été rapporté que les troupes bloquant les routes à Mogadiscio avaient récemment été la lutte contre les militants d'al-Shabab dans la région de Shebelle.

Will Ross de la BBC rapporte que le fait qu'ils essaient de protéger la population contre les attaques d'al-Shabab rend la plainte des soldats encore plus alarmante.

L'année dernière, le gouvernement somalien – sous la pression des donateurs internationaux – a commencé à payer les soldats directement via les banques afin d'empêcher les commandants de siphonner une partie des maigres salaires des troupes.

Les fonctionnaires ont également trouvé des milliers de noms de soldats qui n'existaient pas ou avaient longtemps quitté l'armée sur la liste de paie.

Vous pourriez également être intéressé par …

La lecture des médias n'est pas prise en charge sur votre appareil

Légende des médias Somalie: 'My Bloody Country'



Source link

Leave a Comment