Haïti – COVID-19 : Intervention du Président Moïse a une visioconférence international de haut niveau
29/05/2020 09:23:25

Haïti - COVID-19 : Intervention du Président Moïse a une visioconférence international de haut niveau

Jeudi à l’initiative de l’ONU, du Canada et de la Jamaïque, s’est tenu un sommet de haut niveau consacré au financement du développement dans l’ère de la pandémie de Covid-19 et au-delà. Sur invitation du Secrétaire Général de l’ONU, Antonio Guterres Jovenel Moïse a participé à ce sommet dont nous reproduisons les principaux extraits

Intervention du Président Moïse :
«
Monsieur le premier Ministre du Canada,
Monsieur le premier Ministre de la Jamaïque,
Monsieur le Secrétaire Général de l’ONU,
Leurs Excellences, Mesdames, Messieurs les Chefs d’État et de Gouvernement,
Distingués Représentants des institutions financières internationales,
Distingués participants en vos rangs et qualités,
Mesdames, Messieurs,

Permettez, d’abord et avant tout, que je présente mes plus profondes sympathies à tous les pays et populations victimes de la pandémie Covid-19.

[…] les États du monde font face à une crise sanitaire exceptionnelle qui aura des impacts profonds sur le plan humain, social et économique. Toutefois, les conséquences économiques et financières du Covid-19, risquent d’être encore plus fâcheuses sur les pays en développement, notamment les petits États insulaires, et les pays les moins avancés.

L’ampleur de cette crise exige une action mondiale concertée. Elle appelle à une solidarité mieux ciblée et plus efficace au profit des peuples les plus vulnérables.

Elle doit nous conduire à un ajustement du système de Gouvernance Internationale axé encore beaucoup plus sur le bien-être de l’homme. Soixante quinze ans après, cette Gouvernance Mondiale telle qu’elle est aujourd’hui, ne répond pas dans toute son entièreté aux défis liés à l’efficacité de la coopération, aux problèmes économiques , financiers et sociaux des pays en développement.

Les progrès scientifiques, les prouesses technologiques,la promotion de l’équité du genre et les changements climatiques exigent de cette gouvernance mondiale un comportement plus juste, plus humain, et plus égalitaire. Les États devraient être en mesure d’avoir des régimes monétaires stables pour lutter contre le chômage et pour développer des systèmes de protection sociales adaptés aux évolutions actuelles.

Tout en remerciant et félicitant les bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux pour leur précieuse aide à mon pays, j’aimerais solliciter de votre part plus de souplesse et de flexibilité dans les conditions de financement de cette urgence. Nous comptons beaucoup sur votre support dans notre lutte acharnée contre la corruption.

[…] Cette réunion est l’occasion pour moi d’informer la communauté internationale qu’en dépit de nos moyens limités, nous avons adopté très tôt un ensemble de mesures pour limiter la propagation du coronavirus en Haïti.
L’état d’urgence sanitaire a ainsi été décrété en Conseil des Ministres et, sur l’ensemble du territoire haïtien, le Gouvernement a assuré la promotion des mesures barrières, exigé le port du masque de protection, interdit les mouvements de foule, fermé les frontières, les crèches, écoles et universités, ouvert des centres de prise en charge des personnes testées positives à la Covid-19, etc…

En effet, la pandémie engendre d’ores et déjà des impacts socio-économiques importants. En Haïti, tous les domaines d’activités sont déjà durement affectés.

L’État haïtien envisage d’accorder un accompagnement socio-financier aux secteurs affectés en vue de les aider à se relever. Mon administration prévoit également un accompagnement aux professionnels de l’éducation et aux établissements scolaires et universitaires.

Parallèlement, comme tant d’autres pays de la Caraïbe, Haïti doit se préparer à faire face à la saison des ouragan qui commence à le 1er juin prochain. Il nous faut donc nous pencher sur l’urgence de consolider le système de protection civile et de secours interne de nos pays, ainsi que sur la nécessité d’une coopération accrue en la matière.

Je voudrais, à cet égard, réitérer le plaidoyer pour l’accès au financement concessionnel au bénéfice des États en développement comme Haïti, victimes des effets désastreux des changements climatiques. Surtout en cette période de crise humanitaire.

[…]

Permettez-moi de conclure en réitérant ma détermination à ne pas baisser les bras face aux immenses défis auxquels mon pays est confronté, notamment d’organiser les élections démocratiques pour le renouvellement de nos institutions démocratiques. Je m’engage à prendre toutes les dispositions nécessaires en vue de continuer et d’aboutir aux réformes nécessaires au bien être et a l’émancipation du peuple Haïtien.

J’invite déjà tous les partenaires et amis d’Haïti à se joindre à nous pour agir et relever ensemble ces défis colossaux. Je vous assure de mon côté que la République d’Haïti continuera à tenir ses engagements internationaux, pour qu’au niveau régional et mondial, les réponses soient à la dimension des attentes de nos peuples.

Je vous remercie. »

HL/ HaïtiLibre



Source link

Leave a Comment