Haïti – Éducation : Journée Internationale de l’Éducation, discours du Ministre Cadet
26/01/2020 09:08:56

Haïti - Éducation : Journée Internationale de l’Éducation, discours du Ministre Cadet

La Journée Internationale de l’Éducation qui s’est déroulé cette année autour du thème « Apprendre pour les populations, la planète, la prospérité et la Paix » vise à sensibiliser tous les acteurs sur le rôle primordial de l’éducation dans l’édification de sociétés durables et résilientes et à la réalisation de tous les autres objectifs de développement durable, en ce qu’elle augmente la productivité individuelle et renforce le potentiel de croissance économique. Dans le cadre de cette célébration, Pierre Josué Agénor Cadet, Ministre de l’Éducation Nationale a délivré un discours dont nous vous invitons a partager les extraits essentiels :

Extraits du discours du Ministre Cadet :

« […] comme le Ministère le clame haut et fort, il n’y a pas d’avenir pour la jeunesse sans l’éducation, il n’y a pas d’avenir pour le pays sans l’éducation.

Nous avons la responsabilité de défendre ce droit et de le garantir pour le bonheur de nos enfants, pour la sauvegarde de notre pays, de l’humanité, qui passe essentiellement par l’éducation.

La poursuite des activités scolaires en Haïti après tant de commotions politiques est une conquête importante pour ce bien public, ce patrimoine commun qu’est l’éducation. Mais c’est le début d’un long combat, la bataille doit continuer […]

[…] le thème choisi par l’ONU pour la célébration de cette année traduit bien cette vision humaniste et collective où l’éducation joue ce rôle central pour la préservation des intérêts du monde et de l’humain.

Et c’est pourquoi en ce jour […] nous réaffirmons l’importance de l’éducation en tant que droit humain fondamental et la nécessité d’en faire un patrimoine universel qu’il importe, à tout prix, de protéger, de défendre, et de promouvoir.

Socle commun à tout développement humain durable, au bien-être des peuples dans la tolérance et le bien vivre ensemble, l’éducation reste la seule ressource renouvelable de l’humanité susceptible de favoriser l’émergence d’une humanité fraternelle, solidaire mutualisant les possibilités, les moyens, les capacités d’atteinte des objectifs des développement durable.

Comme l’a souligné la Directrice générale de l’UNESCO dans son message de circonstance en ce jour, « Agir pour l’éducation, c’est agir pour la Prospérité. Car l’éducation est le meilleur investissement qui soit pour l’avenir. C’est elle qui permet, à moyen et long terme, de réduire le plus la pauvreté et les inégalités, de favoriser l’inclusion sociale ».

[…] Dans cette perspective, il est de notre responsabilité de rendre l’éducation de qualité, accessible à toutes et à tous, sans distinction aucune, étant condition “sine qua non” des apprentissages tournés vers la mise à la disposition des populations des moyens de son progrès économique, social, culturel, politique dans la compréhension et le respect de l’environnement et d’une planète à protéger et à préserver pour les générations futures. C’est là le bon combat, c’est là le vrai combat !

Encore trop d’enfants restent en dehors de l’école pour des raisons que rien ne justifient. Encore trop d’intervenants de nos écoles sont en déficit de formation initiale et continue, impactant de ce fait trop faiblement la vigueur et la qualité du changement socio-économique qu’exigent nos populations.

J’invite la communauté nationale, les partenaires bilatéraux et multilatéraux à monter la garde autour de ce bien commun et ensemble à lui fournir les moyens pour l’ouvrir à tous les enfants du pays et les mettre en situation de construire les compétences au bénéfice des communautés vulnérables aux prises avec la pauvreté, les inégalités, les changements climatiques, la dégradation des sols, la contamination de l’eau et les conflits de tous ordres. […] »

HL/ HaïtiLibre



Source link

Leave a Comment