Haïti – Justice: Vers la libération des détenus pour décongestionner les prisons
31/03/2020 10:37:13

  Haïti - Justice: Vers la libération des détenus pour décongestionner les prisons

Vendredi, une réunion s'est tenue entre la ministre de la Justice Lucmanne Delile et les commissaires du gouvernement des 18 parquets du pays face aux inquiétudes exprimées par rapport à la situation dans les centres pénitentiaires et au risque de contagion et de propagation de Covid-19. Au cours de cette réunion, le ministre Delile a chargé les commissaires du gouvernement de faire tout ce qui était en leur pouvoir pour décongestionner les prisons, en particulier celles de la région métropolitaine.

Au cours de cette réunion, il a souligné que “les bandits de la route tels que les ravisseurs et les violeurs seront certainement maintenus en prison mais le Les auteurs de petits vols, communément appelés «larcins» dans le jargon juridique haïtien, peuvent être libérés. »

Lundi après cette réunion, Charles Nazaire Noël, directeur de l'administration pénitentiaire, a déclaré lors d'une conférence de presse conjointe sur la prévention du coronavirus Covid-19 à les prisons et lutter contre sa propagation “Des séances de sensibilisation ont eu lieu dans des centres pénitentiaires à travers le pays, installant des stations d'eau pour se laver les mains et annulant les visites jusqu'à nouvel ordre.”

Pour sa part, le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince Jacques Lafontant a présenté les mesures pour soulager la congestion dans les prisons de la juridiction de Port-au-Prince.

Liste o critères f:

  • 1 – Prisonniers des deux sexes âgés de 65 ans et plus à l'exception de ceux condamnés à perpétuité;
  • 2 – Prisonniers des deux sexes souffrant d'un facteur de comoborbidité grave déclaré avant la pandémie de Covid-19 avec à l'exception de ceux qui purgent une peine d'emprisonnement à perpétuité;
  • 3 – Les détenus des deux sexes en attente d'un jugement correctionnel depuis plus de 6 mois;
  • 4 – Les détenus des deux sexes en possession d'un renvoi pour jugement pour des crimes à l'exception de la crimes d'enlèvement, de viol de mineurs et de meurtre dont la détention préventive dépasse 2 ans ferme (4 ans pour la juridiction de P-au-P);
  • 5 – Prisonniers des deux sexes condamnés à une mesure de renvoi;
  • 6 – Des condamnés des deux sexes placés en détention provisoire en raison de la nature d'une condamnation à des travaux forcés;
  • 7 – Des condamnés des deux sexes détenus pour absence de procédure judiciaire suivie de poursuites;
  • 8 – Les condamnés des deux s des ex ayant purgé au moins 80% de leurs peines temporaires et qui se sont comportés à l'exception des délits d'enlèvement, de viol sur mineur et de meurtre;
  • 9 – Défendeurs chargés d'enquêter sur les magistrats pour délits et / ou associations criminelles.
  • 10 – Détenus réputés n'avoir aucun casier judiciaire, à l'exception des délits d'enlèvement, de viol de mineurs et de meurtre;
  • 11- Les évadés retrouvés correspondant à la situation juridique des catégories 4, 9 et 10.

Lire aussi le rapport du Réseau National de Défense des Droits de l'Homme (RNDDH) sur le risque de propagation de la pandémie Covid-19 dans les prisons d'Haïti Télécharger le rapport (PDF): https: //www.haitilibre .com / docs / 3-Rap-COVID-19-26Mar2020-1.pdf

HL / HaïtiLibre




Source link

Leave a Comment