Haïti – Politique : 398 stations de radio et 111 stations de TV au pays
14/02/2020 09:04:46

Haïti - Politique : 398 stations de radio et 111 stations de TV au pays

Jeudi 13 février, dans le cadre de la 9ème édition de la commémoration de la Journée Mondiale de la Radio qui s’est déroulé autour du thème de la diversité choisi par l’UNESCO, le Conseil National des Télécommunications (CONATEL), l’organe de régulation a publié un bref état des lieux de la radiodiffusion en Haïti. Ce fut également une occasion pour le bureau de l’UNESCO à Port-au-Prince de sensibiliser les radiodiffuseurs sur l’impact de leurs émissions sur le public et lancer un appel à la responsabilité face au phénomène de la désinformation.

Le CONATEL a révélé qu’en 2019, il existait sur l’ensemble du territoire national. 398 stations de radiodiffusion sur la bande FM dont une soixantaine de radios communautaires et 8 stations de radio sur la bande AM ainsi que 111 stations de télévision, autorisés à fonctionner dans les différentes zones de couverture géographique du pays.

Toutefois, le Conseil à souligné qu’un grand nombre de ces stations de radiodiffusion ne fonctionnaient pas de façon légale. Certaines fonctionnent sans les autorisations requises et d’autres avec des paramètres techniques non conformes aux normes techniques établies par le CONATEL, causant des interférences préjudiciables aux systèmes de télécommunications existants.

Par ailleurs, dans le cadre de la régularisation de l’exploitation de la radiodiffusion, le Conseil National des Télécommunications souhaite créer une plateforme de réflexion et d’échanges pour favoriser un dialogue entre les principales parties prenantes du secteur de la radiodiffusion en vue de partager leurs points de vue dans un cadre neutre sur les grands problèmes auxquels est confronté le secteur de la radiodiffusion en Haïti.

« […] Cette commémoration nous rappelle que l’information est la matière première de toute activité sociale et économique. Il y a donc une corrélation entre le droit à l’information et le développement socio-économique, la bonne gouvernance, la cohésion sociale garantissant la paix, la sécurité publique et l’amélioration du vivre-ensemble.

L’État doit garantir, avec le développement de la radiodiffusion, la mise en place de canaux de communications fiables dans et pour la pleine expression de la diversité, prenant en compte toutes les opinions, toutes les traditions ou modes de vie […] » a déclaré en cette circonstance Léon Jean-Marie Guillaume le nouveau Directeur Général du CONATEL.

HL/ HaïtiLibre



Source link

Leave a Comment