La sélection fait partie des juges de la plus haute juridiction d'Haïti, la Cour de cassation. La décision de choisir parmi les membres de la Cour suprême a été approuvée à l'hôtel Marriott de Port-au-Prince après des jours de discussions et d'accords entre des coalitions d'organisations politiques, professionnelles et de la société civile.

Le comité de sélection a été formé à la suite des réunions tenues au Marriott. Ils ont été chargés de créer un processus de sélection équitable du président provisoire et du premier ministre, en tenant compte des résolutions de la vaste opposition. Ils ont également été chargés de faire des recommandations mais ont déclaré ne pas être en mesure de divulguer les noms.

“Parce que nous ne pouvons pas garantir la sécurité du prochain président de la République provisoire, nous veillons à ne pas divulguer son nom. pour le moment “, a déclaré Génard Joseph, membre d'un comité de surveillance externe créé pour observer les processus liés aux accords Marriott et à leur exécution.

Dans une interview accordée au quotidien Le Nouvelliste, M. Le Nouvelliste, âgé de 120 ans. “Nous avons examiné et rencontré les 11 juges de la Cour de cassation. Trois d’entre eux nous ont fait comprendre qu’ils ne sont pas intéressés par notre approche …”

“Nous avons déjà fait notre choix parmi les juges de la Cour de justice. Cassation. Mais comme l’opposition n’est pas en mesure d’assurer la sécurité d’un président ou d’un premier ministre dans le contexte actuel où le régime est de plus en plus criminel, nous sommes obligés de garder le nom du prochain président en toute confidentialité “, a déclaré Joseph ajouté.

Il a également déclaré que le Comité de surveillance travaillait à l'organisation de la prochaine réunion des signataires des accords Marriott, ce qui serait la première occasion de prendre connaissance de leur choix.



Source link

Leave a Comment