Publié le:

                    Le site d’investigation Disclose a remporté le Visa d’or de la meilleure information numérique pour avoir révélé l’ampleur des armes françaises utilisées dans la terrible guerre civile au Yémen.
                

Ce prix, sponsorisé par la société mère de France 24, France Media Monde, a été remis jeudi au festival annuel de photojournalisme Visa pour l'image à Perpignan, dans le sud-ouest de la France.

L'enquête de Disclose est centrée sur une fuite confidentielle note du service français de renseignement militaire DRM détaillant la position des armes de fabrication française utilisées par la coalition dirigée par l'Arabie saoudite contre les rebelles Houthi soutenus par l'Iran au Yémen.

En plus du document divulgué, il utilise des images, des vidéos et des photographies satellite montrer que la coalition dirigée par l'Arabie saoudite a utilisé des armes françaises beaucoup plus largement que ne le reconnaissent les responsables parisiens, et que des couches de la population civile yéménite vivent dans leur rayon d'action.

>> La France doit faire pression sur ses exportations d'armes lors de la guerre au Yémen

Le gouvernement du président Emmanuel Macron a affirmé à plusieurs reprises que les armes françaises vendues à l'Arabie saoudite et à ses alliés étaient utilisées uniquement à des fins défensives.

Le conflit qui dure depuis quatre ans a bouleversé l'économie du pays et créé la pire crise humanitaire dans le monde, selon les Nations Unies, dont les enquêteurs pourraient ont commis des crimes de guerre. Plus de 10 000 civils ont été tués au cours du conflit et environ 10 millions de personnes ont été menacées au bord de la famine.

L'ampleur des effusions de sang a suscité de plus en plus de critiques de la part des puissances occidentales, notamment les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France. – cette branche de la coalition dirigée par les Saoudiens.

La France est le troisième exportateur d'armes au monde, ses ventes ayant quadruplé sous le prédécesseur de Macron, François Hollande. Selon le ministère français de la Défense, l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis étaient respectivement ses deuxième et sixième marchés d'exportation entre 2008 et 2017.

Les fondateurs de Disclose Geoffrey Livolsi et Mathias Destal, ainsi que le journaliste Benoît Collombat, ont été convoqués par le président français L'agence de renseignement nationale a été intervenue en mai après que le ministère de la Défense ait déposé une plainte pour «atteinte au secret de la défense nationale».



Source link

Leave a Comment