Copyright de l'image
AFP

Légende d'image

                    Au moment de l'enlèvement, Jean Der Agopian et Benjamin Blanchard de SOS Chrétiens d'Orient ont donné une conférence de presse à Paris
                

Quatre travailleurs d'une organisation caritative chrétienne française qui ont été enlevés en Irak en janvier ont été libérés, a déclaré le bureau du président Emmanuel Macron.

Les trois ressortissants français et un Irakien ont été enlevés à Bagdad le 20 janvier à un moment de tensions accrues .

Leur libération intervient un jour après que la France a annoncé qu'elle retirerait ses troupes d'Irak en raison de la pandémie de coronavirus.

Le palais présidentiel français de l'Élysée a déclaré qu'elle avait fait «tous les efforts pour parvenir à ce résultat».

Le président de la République se félicite de la libération de nos trois ressortissants Antoine Brochon, Julien Dittmar, Alexandre Goodarzy et irakien Tariq Mattoka “, a-t-il déclaré dans un communiqué.

” Le président exprime sa gratitude aux autorités irakiennes pour leur coopération, “La déclaration a ajouté.

Aucun détail de la libération n'a été donné.

Dans une déclaration la semaine dernière, l'organisme de bienfaisance SOS Chrétiens d'Orient a déclaré qu'aucun groupe n'avait revendiqué la responsabilité de l'enlèvement et aucune demande de rançon h

Après que la nouvelle de la libération de ces hommes eut été transmise, elle a “chaleureusement remercié” les autorités françaises et irakiennes pour leurs efforts.

SOS Chrétiens d'Orient t dit qu'il cherche à aider les chrétiens du Moyen-Orient et a été travaille en Irak depuis 2014.

Vous pourriez être intéressé à regarder:

La ​​lecture des médias n'est pas prise en charge sur votre appareil

Légende des médias Manifestation anti-américaine en Irak: «Marche d'un million» à Bagdad



Source link

Leave a Comment