WASHINGTON, 22 mai (Xinhua) – La star du tennis japonaise Naomi Osaka est devenue l'athlète féminine la mieux rémunérée au cours des 12 derniers mois, a déclaré vendredi le magazine américain Forbes.

Selon Forbes, Osaka a gagné 37,4 millions de dollars américains au cours des 12 derniers mois grâce aux récompenses et aux endossements, 1,4 million de dollars de plus que la superstar américaine Serena Williams, et a établi un record de revenus sans précédent pour une athlète féminine. Maria Sharapova, de Russie, détenait auparavant le record avec 29,7 millions de dollars américains en 2015.

“Pour ceux qui ne font pas partie du monde du tennis, Osaka est un visage relativement frais avec une belle histoire”, a déclaré David Carter, professeur en commerce des sports à l'Université de Californie du Sud.

“Combinez cela avec le fait d'être jeune et biculturelle – deux qualités qui l'aident à trouver un public mondial plus jeune – et le résultat est l'émergence d'une icône mondiale du marketing sportif”, a ajouté Carter.

Osaka, dont le père est né en Haïti et dont la mère est japonaise, a remporté des titres consécutifs du Grand Chelem à l'US Open 2018 et à l'Open d'Australie 2019.

Williams, 38 ans, avait été l'athlète féminine la mieux payée au monde au cours de chacune des quatre dernières années, tandis que Sharapova avait régné pendant les cinq années précédentes.

L'athlète féminine la mieux payée chaque année depuis que Forbes a commencé à suivre les données en 1990 est une joueuse de tennis, Steffi Graf et Martina Hingis étant les meilleures productrices pendant la majeure partie des années 90.



Source link

Leave a Comment