Alors que les inondations peuvent potentiellement augmenter la transmission de maladies d'origine hydrique et transmissibles, l'OPS et le ministère de la Santé des Bahamas affirment qu'il n'y a pas eu de cas de choléra détecté ni d'augmentation du nombre de maladies infectieuses.

NASSAU , Bahamas, lundi 9 septembre 2019 – En dépit de
problèmes de santé à la suite de l’ouragan Dorian, le Pan American Health
(OPS) assure qu’aucune épidémie de choléra ou d’autres épidémies n’a
trouvé aux Bahamas.

Et
il dit qu'aucune des îles n'est en quarantaine.

Abaco
Bahama et Grand Bahama ont connu de graves inondations – certaines communautés ont été complètement abandonnées
sous l'eau – après que l'ouragan Dorian ait frappé les deux îles la semaine dernière.

Et, bien que les inondations puissent potentiellement augmenter la transmission de maladies transmissibles par l'eau et les maladies transmissibles par l'eau, l'OPS et le ministère de la Santé des Bahamas déclarent qu'aucun cas de choléra n'a été détecté ni augmentation du nombre de maladies infectieuses.

Le ministère de la Santé et l’OPS recommandent à la population touchée
les zones boivent et utilisent de l'eau potable et continuent également à pratiquer une bonne hygiène telle que
se laver les mains pour prévenir les maladies d'origine hydrique “, ont déclaré les deux
déclaration. “Après une catastrophe, la priorité est de prendre soin des survivants.”

En réponse aux préoccupations concernant les restes de corps, la déclaration a noté que
«Contrairement à la croyance populaire, il n’existe aucune preuve que les cadavres posent un problème
risque important d'épidémies. En effet, la plupart des agents, par exemple les virus
et les bactéries ne survivent pas longtemps dans le corps humain après la mort. ”

Le ministère de la Santé a déclaré surveiller de près la situation en matière de santé et tenir le public informé.

Cliquez ici pour recevoir des nouvelles de Caribbean360 par courrier électronique. (Voir un échantillon)



Source link

Leave a Comment