PORT-AU-PRINCE, Haïti (AP) – La police haïtienne a tiré samedi des balles en caoutchouc et des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants anti-gouvernementaux qui ont bloqué les routes et mis le feu dans la capitale, Port-au-Prince. Plusieurs personnes ont été blessées.

Il s'agissait de la dernière agitation de plus d'un an de manifestations appelant à la démission du président Jovenel Moïse pour corruption. Haïti traverse actuellement une impasse politique sans parlement et est maintenant dirigé par décret sous Moïse.

Le président a marqué samedi en appelant à l'unité et en déposant une gerbe à l'occasion du 214e anniversaire de la mort du premier dirigeant indépendant d'Haïti, Jean-Jacque Dessalines.

De nombreux Haïtiens critiquent la réponse du gouvernement à la pandémie, alléguant que les autorités n'ont pas fait assez pour fournir un traitement aux personnes touchées, ou offert un soutien économique à ceux qui ont perdu leur travail en raison d'un verrouillage national visant à empêcher la propagation du COVID-19 dans le pays pauvre.

La police a organisé ses propres manifestations cette année, réclamant de meilleures conditions de travail et de rémunération. En février, la police a échangé des coups de feu avec des soldats haïtiens devant le palais national où la police protestait contre les conditions de travail.

Plus tôt cette année, un rapport cinglant des Nations Unies accusait la police haïtienne de corruption et de ne pas avoir protégé la population. Continuer la lecture

  Haitian Times

Haitian Times

Le Haitian Times a été fondé en 1999 en tant que journal hebdomadaire de langue anglaise basé à Brooklyn, New York. Le journal est largement considéré comme la voix la plus officielle de Diaspora haïtienne.

  Haitian Times

Derniers messages par Haitian Times (tout afficher)



Source link

Leave a Comment