Haïti

Armes saisies au port de Cap-Haïtien

Des brigadiers de l'Administration générale des douanes (AGD) ont saisi trois armes à feu au port de Cap-Haïtien mercredi matin.

Lors d'une vérification des conteneurs à Douanes cap-haïtiennes dans le cadre de la lutte contre la fraude et la contrebande, une brigade a découvert trois armes à feu dont un fusil M4, un pistolet de calibre 9 mm et un autre de calibre 22. La brigade a également trouvé 3 100 cartouches, dont 1 100 pour le fusil d'assaut M4 dans le

Les armes et les munitions étaient cachées dans de nouveaux haut-parleurs et n'avaient pas encore été assemblées. Un juge de paix s'est rendu sur place pour rendre la conclusion légale, des poursuites seront engagées contre les coupables, a indiqué un douanier. Aucune arrestation n'a été effectuée. Continuer la lecture

L'ANAMAH appelle à la grève contre l'insécurité

L'Association nationale des magistrats haïtiens appelle les magistrats à observer trois jours d'arrêt de travail du 11 mars au vendredi 13 mars pour protester contre l'insécurité dans le pays.

En référence à l'attaque du juge de la cour d'appel Durin Duret Junior et conseiller du CSPJ le 9 mars, l'Association nationale des magistrats haïtiens (ANAMAH) considère que la ligne rouge a été franchie. Elle requiert la sérénité nécessaire au bon fonctionnement du pouvoir judiciaire. Sinon, “les cours et tribunaux seront contraints de cesser la plupart de leurs activités”, indique la note de l'ANAMAH.

Entre-temps, à titre d'avertissement, l'Association nationale des magistrats haïtiens (ANAMAH) invite les magistrats qui souhaitent observer trois jours d'arrêt de travail de ce mercredi 11 mars au vendredi 13 mars en solidarité avec l'ancien président Durin Duret Junior, les autres magistrats victimes et avec les membres du personnel judiciaire victimes en général pour signifier son refus face à la tyrannie de ce climat d'insécurité généralisée. Continuer la lecture

Nécessité d'arrangements institutionnels en réponse au risque imminent de l'introduction de la pandémie Covid-19 en Haïti

Par le biais des Ministères de l'Intérieur et des autorités locales (Mict), de l'éducation et de la formation professionnelle (Menfp), les autorités de l'État demandent aux autres autorités de prendre des mesures pour faire face au risque imminent de l'introduction de la pandémie Covid-19 (nouveau coronavirus) en Haïti.

“Les compagnies aériennes opérant sur le territoire national doivent prendre les mesures nécessaires pour interdire l'embarquement de tout passager en provenance des zones rouges”, précise une note du Mict, datée du 9 mars.

Les zones rouges concernées sont “des zones en altitude” risque de contamination par Covid-19, n'ayant pas passé 14 jours à l'extérieur d'une zone sans risque (zone sans transmission locale de Covid-19) », selon le ministère de l'Intérieur et les autorités locales. Continuer la lecture

Soutien financier: le Premier ministre Jouthe fait la course, et le FMI attend “les conditions pour le permettre”

Le Premier ministre Joseph Jouthe a déclaré vendredi au Nouvelliste que le Fonds monétaire international (FMI) salue “le l'établissement du gouvernement. ” Il était optimiste quant à la reprise du financement arrêtée depuis près d'un an après la démission du gouvernement de Jean Henry Céant et l'absence d'un budget régulièrement voté par le Parlement.

«Le FMI avait demandé un gouvernement. Le FMI se félicite de la mise en place du gouvernement. Les autres donateurs attendent que le FMI ouvre les vannes pour lâcher les cordons de la bourse », a-t-il dit, soulignant que le fonds encourage fortement l'exécutif à« adopter un budget par décret ».

Le FMI encourage également à tirer des décrets avec «les autres projets de loi économiques qui sont restés bloqués au Parlement depuis les deux dernières législatures dont le projet de loi sur le cadastre entre autres». “Environ 11 projets de loi qui sont restés bloqués au Parlement, y compris la Chambre des députés”, a déclaré Jouthe. «Le FMI souhaite également organiser des élections cette année.» Continuer la lecture

De nouveaux hommes d'affaires haïtiens-américains condamnés pour corruption dans un port obtiennent un nouveau procès

Deux hommes d'affaires haïtiens-américains condamnés pour complot en vue de verser des millions de dollars en pots-de-vin à des fonctionnaires du gouvernement haïtien, y compris l'aide d'un Premier ministre, pour Le port du nord-ouest d'Haïti recevra un nouveau procès.

Dr. Joseph Baptiste, dentiste du Maryland et colonel à la retraite de l'armée américaine haïtiano-américaine, et Roger Richard Boncy, ancien ambassadeur général d'Haïti, ont été reconnus coupables en juin par un jury fédéral de Boston d'un plan de corruption d'un port haïtien de 84 millions de dollars. Les jurés ont condamné les deux hommes pour complot en vue de violer la Foreign Corrupt Practices Act et la Travel Act. Baptiste a également été reconnu coupable de complot en vue de blanchiment d'argent et d'une infraction supplémentaire à la loi sur les voyages, tandis que Boncy a été blanchi des deux chefs d'accusation. Continuer la lecture

Floride

Se battre pour l'âme de Little Haiti à Miami

Dans les années 1970 et 1980, des milliers de réfugiés haïtiens fuyant la brutale dictature Duvalier ont atterri sur les côtes sud de la Floride. Beaucoup se sont installés à Lemon City, un quartier économiquement défavorisé de Miami au nord des paillettes et du sable du centre-ville et à travers la baie de Biscayne depuis le célèbre sable blanc et la mer aigue-marine de South Beach.

Le quartier est devenu connu sous le nom de Little Haiti. Bien que les Miamiens aient clairement indiqué que les Haïtiens n'étaient pas les bienvenus ailleurs dans la ville, ici dans les limites de Lemon City, les Haïtiens avaient une communauté. Continuer la lecture

Editorial

Pourquoi la diaspora haïtienne a un rôle important à jouer dans les élections américaines

La ​​primaire démocrate de Floride est à seulement une semaine, et alors que les candidats tournent leur attention vers le Sunshine State, la diaspora haïtienne a un occasion unique de mettre les questions haïtiennes à l'ordre du jour. Surtout les Cubains, mais aussi, plus récemment, les Vénézuéliens ont été extrêmement efficaces pour s'organiser dans la diaspora pour faire avancer la politique américaine souhaitée. Lorsque la politique de la Floride arrive, c'est là que l'accent se porte habituellement.

Mais plus de 300 000 résidents de Floride sont nés en Haïti et les centaines de milliers d'autres qui déclarent avoir une ascendance haïtienne sont souvent négligés dans cette conversation. En chiffres bruts, la diaspora haïtienne en Floride représente plus du double de la taille de la diaspora vénézuélienne. Et cela ne se limite pas uniquement à la Floride; il existe d'importants centres de population de la diaspora haïtienne à New York et au Massachusetts. Continuer la lecture

Haitian Times

Le Haitian Times a été fondé en 1999 comme un hebdomadaire de langue anglaise basé à Brooklyn, NY. Le journal est largement considéré comme la voix la plus autorisée pour la diaspora haïtienne.

  Haitian Times

Derniers articles de Haitian Times (voir tous)



Source link

Leave a Comment