Les lieux culturels étant fermés en raison de la pandémie, le Centre culturel irlandais de Paris a lancé une série de soirées avec des artistes irlandais intitulée “Addressing the Nations”, où ils donnent leur point de vue sur l'état du monde un an après le début de la crise . L'un d'eux est le danseur et chorégraphe Dylan Quinn, qui a exprimé à la fois une frustration face à l'écart croissant des inégalités, mais aussi un espoir chez les humains, affirmant que le monde a besoin d'évolution ou d'une révolution. Sa compagnie de danse traverse la frontière entre la République d'Irlande et l'Irlande du Nord, une ligne qui a un siècle cette année.



Source link

Leave a Comment