Enquête sur l’assassinat du 7 juillet 2021 du président haïtien Jovenel Moïse

par admin
8 vues

Le Congrès américain a ordonné l’ouverture d’une enquête sur l’assassinat du 7 juillet 2021 du président haïtien Jovenel Moïse, meurtre autour duquel persistent de nombreuses zones d’ombre.

‘’ Habitant une maison de plusieurs étages, le sénateur Benjamin Louis Cardin qui réside au 7ème, ouvre sa grande fenêtre qui balaie sur toute l’habitation, pour apprécier ce que font les enfants turbulents. ‘’

Par orgueil, par ambition, Haïti végète depuis 218 ans dans la misère et l’instabilité. L’économie qui soutenait la majorité silencieuse a été attaquée par un embargo dévastateur, programmé par le Conseil de Sécurité des Nations Unies le 07 mai 1994 et prenant effet le 21 mai 1994…. Et depuis lors, c’était la mort de Roland.

La loi, adoptée par le Sénat le jeudi 13 janvier 2022 dans la nuit, donne trois mois au département d’État pour produire un rapport censé fournir une « description détaillée » des circonstances autour de cet assassinat.

Le sénateur Benjamin Louis Cardin, dit Ben Cardin n’ignore pas l’influence de l’administration américaine dans la politique haïtienne, le sénateur Ben Cardin doit connaitre comment Washington nous impose des candidats des présidents ignorants, dépourvus de tout sens de l’histoire, très peu patriote, très peu nationaliste, afin de faciliter Washington dans l’exploitation de nos ressources.

Ce rapport doit aussi examiner s’il y a eu une quelconque ingérence dans l’enquête officielle sur le meurtre du président et si l’un de ses auteurs a pu être employé par le gouvernement américain par le passé.
Le sénateur Benjamin Louis Cardin doit savoir : s’il n’y avait pas une influence américaine dans cette affaire…L’Amérique est alors vulnérable…si tout ce montage, si tout ce complot, si toute cette magouille se programme sans que les services de renseignements américains n’aient aucun soupçon de cette affaire…de la préparation à l’exécution…alors on doit repenser l’Amérique ! C’est tout !

Dans cette histoire macabre survenue le 7 juillet 2021, l’historien retiendra quatre points :

1- Le président Jovenel Moise est mort. C’est la première certitude.

2- La République d’Haïti n’est pas Indépendante, elle subit les pressions américaines.

3- L’administration américaine choisit toujours des dirigeants pourris pour gouverner Haïti.

4- L’instabilité, l’insécurité, le chaos tout cela est une planification internationale.

La grande question est : Quel est le but de cette destruction ? Quel est l’objectif de l’administration américaine ? Quel est le PLAN ?
« Nous sommes très préoccupés par le fait qu’un gouvernement haïtien à la fois instable et corrompu autorise ou permette de nouvelles violations des droits humains », a souligné vendredi le sénateur Ben Cardin, l’un des auteurs de la loi dans un communiqué.

La loi appelle également à une enquête concernant un massacre dans le bidonville de La Saline, à Port-au-Prince en 2018, lors duquel des dizaines de personnes sont mortes.
Venant du Nord, de Maryland, le sénateur Benjamin Louis Cardin, peut user de son humanisme au Congrès pour nous remettre notre autonomie, pour faire le retrait de l’embargo de 1994. Pourquoi pas un plan d’investissement sur les cinquante prochaines années.

Yrvens Adolphe

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire