Cinq années aureolées de réalisations lumineuses

par admin
50 vues

Chaque ville a son histoire, ses coutumes et ses moeurs. Mais il y a de ces villes qui se distinguent par la portée de leurs histoires qui certaines fois va au delà du pays auquel elles appartiennent. En voilà un exemple, Léogâne.

Connu à travers les écrits comme la fière cité d’Anacaona. Yaguana, de sa nomination indienne, fut tristement célèbre par cette visite d’Ovando sur ordre de la reine d’Espagne qui alla conduire à la mort de la reine Anacaona et l’extermination des derniers indiens sur le territoire Haïtien. Ce qui suscita un peu plus tard l’arrivée des premiers noirs et le début de l’esclavage.

Après cette triste épisode politico-social, la ville a un peu disparu du premier plan de la scène politique haitienne pour se faire une référence comme étant la cité du clairin et surtout du Rara par excellence, d’où comme le décrit la fameuse chanson « Leyogàn o » de Carole Demesmin.
Au delà de ces représentants majeurs, Léogâne est réputée comme une ville calme où il fait bon vivre. Egalement connue comme un endroit où la pratique du vélo comme moyen de déplacement a toujours été courante, Léogâne a fait de la bicyclette une identité, son identité à un point tel que jusqu’au début du présent millénaire chaque maison était dotée au minimum d’un vélo.

Mais avec l’arrivée fulgurante des motocyclettes, et les taxis moto qui pilulaient de part et d’autres, la pratique de la bicyclette va graduellement baisser jusqu’à devenir presque inexistante. C’est à partir de ce constat de Gérald Toussaint (GT), que plusieurs professionnels de la cité vont se mettre ensemble à partir d’une réunion réalisée le 20 novembre 2016 pour créer Yogann Ap Pedale (YAP).

De Gerald Toussaint, Evens Jeanty et Ronald Jonas, passant Hortense Laure Philogène, Matelaud Sylvain, Jean Élie Éloge, Sherly Jean-Louis, Wiseline Dort, Adeline Joseph, Semexant Jean-Jacques, Stéphane Sanon, Jean Herntz Antilus Jr, Jean Ricardo Cossy, Erline Toussaint, Me Adler Elciné jusqu’à Hisnaylos Germain, le comité initial a dû augmenter les bouchées doubles pour réaliser la première édition de « Yogann Ap Pedale » qui a été un succès vertigineux en terme d’affluence, de nouveauté, de décor et d’ambiance. Elle a permis d’envoyer le signal fort que Léogâne est debout, prêt à emprunter la voie du progrès.

Cette première édition a aussi canalisé le comité directeur à œuvrer pour le développement dans le domaine du sport, mais aussi de l’agriculture, de la santé, de la culture et de l’éducation.

Cest pourquoi que bien à côté des 4 éditions de « Yogann Ap Pedale », YAP a réalisé beaucoup d’autres projets comme par exemple « YAP Plante » réalisée entre Juin et Aout 2019 pendant lesquelles plus de dix milles plantules ont été distribuées et mis en terre de concert avec les OCB(organisation communautaire de base) surtout dans les zones les plus à risques de la commune. La confection et la distribution des masques et drum pour faciliter les mesures barrières dans les endroits les plus fréquents pour limiter les risques et les cas de contamination au Covid19 en mai 2020. Ou encore le fameux projet « YAP Klere » qui, bien qu’elle n’est pas encore à son terminus, donne déjà au centre-ville de Léogane une fière allure nocturne.

Nombreux sont les projets à venir pour les cinq prochaines années, mais aussi, nombreux sont ceux qui ont toujours cru en YAP, qui ont supporté et aidé en toute circonstance.
Merci au comité central et merci à YAP Fanatik, cette structure conçu pour agrandir la famille de Yogann Ap Pedale et qui travaille avec YAP depuis bientôt deux ans. Merci à tous les supporteurs, les fidèles collaborateurs. Un merci spécial à la diaspora haïtienne, plus spécialement la diaspora léoganaise. Merci aux médias traditionnels et en lignes, merci aux entités étatiques. Merci à la Croix-rouge Haitienne.
La fête de Yogann Ap Pedale est la fête de tous les léoganais.
Bonne fête à tous et à toutes.

Hisnaylos Germain, RC YAP.